En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Quel remboursement d’une consultation chez le dentiste ?

Julien Prioux - mis à jour le

Simple visite de routine, détartrage ou traitement d’une carie, le passage régulier chez le dentiste est fortement conseillé. Pour autant, les frais dentaires peuvent rapidement coûter cher. Comment la consultation chez un dentiste est-elle prise en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle santé ?

Le rôle du dentiste et les soins dentaires

La profession de dentiste réglementée est organisée et contrôlée par le conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Malgré leur réputation, les dentistes veillent sur la bonne santé buccale (bouche, dents, gencives…) de leurs patients. Ils peuvent se spécialiser dans l’orthodontie et la parodontie.

Le dentiste a la charge de guérir et de prévenir les problèmes dentaires de tous types (caries, plaque dentaire, gingivite…). Il va réaliser des examens bucco-dentaires approfondis et des conseils d’hygiène adaptés.

Lorsque c’est nécessaire, le chirurgien-dentiste se charge de réaliser les soins nécessaires pour réparer, remplacer et corriger les défauts de positionnement des dents. C’est également le rôle du dentiste de prévoir la pose d’implants dentaires ou de prothèses.

Quand et comment consulter un dentiste ?

Il n’est pas nécessaire d’attendre d’avoir mal aux dents pour consulter un dentiste. Dès le plus jeune âge, il est recommandé de rendre visite à un chirurgien-dentiste au moins 1 fois par an, pour un adulte et 2 fois par an pour un enfant.

La consultation donne lieu à un contrôle visuel ou radiologique (pour les praticiens équipés) pour identifier les problèmes dentaires éventuels. Le dentiste peut ensuite effectuer un détartrage annuel et donner des conseils vis-à-vis du brossage des dents.

Astuce Malynx !

Mauvaise haleine, sensibilité au chaud/froid, impression de mobilité des dents, gencives qui saignent… il est important d’être vigilant et de consulter en cas de changement buccal.

Faut-il consulter le médecin traitant d’abord ?

Contrairement à certains spécialistes, il n’est pas nécessaire de passer par la case du médecin traitant avant de consulter un chirurgien-dentiste ou un médecin stomatologiste, à l’exception de certains actes chirurgicaux lourds. La consultation et les soins dentaires sont remboursés normalement.

Le remboursement de la consultation chez le dentiste

L’Assurance maladie rembourse à hauteur de 70%, sur la base des tarifs de convention, les consultations chez un chirurgien-dentiste ou un médecin stomatologiste conventionné.

Tarif et remboursement des consultations (chiffres 2017)

Type de praticienTarif de conventionBase de remboursementTaux de remboursementMontant remboursé
Chirurgien-dentiste23€23€70%16,10€*
Chirurgien-dentiste (spécialisé orthopédie dento-faciale)23€23€70€16,10€*
Médecin stomatologiste (secteur 1)28€28€70€18,60€
Médecin stomatologiste (secteur 2)Honoraires libres23€70€15,10€

Cette grille tarifaire prend en compte la participation forfaitaire de 1€ retenue sur chaque consultation ou acte réalisé par un médecin et qui reste à la charge du patient. Le montant total de la participation forfaitaire est plafonné à 50€ par année civile (du 1er janvier au 31 décembre) et par bénéficiaire.

*La participation forfaitaire de 1€ ne s’applique pas pour la consultation chez le chirurgien-dentiste.

Les personnes de moins de 18 ans, les femmes enceintes à partir du 6ème mois de grossesse jusqu’à 12 jours après l’accouchement et les bénéficiaires de la CMU complémentaire ou de l’aide médicale de l’État sont exonérés de participation forfaitaire de 1€.

remboursement dentiste

Les dépassements d’honoraires

La consultation chez un chirurgien-dentiste ou un médecin stomatologiste peut faire l’objet d’un dépassement d’honoraires lorsque :

  • le chirurgien-dentiste consulté dispose d’un droit permanent à dépassement (DP) ;
  • le médecin stomatologiste consulté exerce en secteur 2, dit secteur à honoraires libres ;
  • le patient a des exigences particulières (consultation en dehors des horaires habituels, par exemple).

L’Assurance maladie demande à chaque chirurgien-dentiste ou médecin stomatologiste pouvant appliquer des dépassements d’honoraires de le faire « avec tact et mesure » et d’en informer le patient au préalable.

Les dépassements d’honoraires ne sont jamais pris en charge par l’Assurance Maladie. Le patient est uniquement remboursé sur la base du tarif conventionnel et non sur la base des honoraires payés. La pris en charge des dépassements d’honoraires est seulement possible par le biais d’une complémentaire santé, à condition que ce soit prévu dans le contrat souscrit.

La prise en charge des dépassements d’honoraires par la mutuelle

Pour bénéficier d’un remboursement des dépassements d’honoraires pratiqués par les dentistes, il est ainsi indispensable de se tourner vers sa mutuelle santé. Pour autant, toutes les mutuelles ne se valent pas et ne prennent pas toujours en charge les dépassements d’honoraire en fonction du niveau de remboursement prévu par le contrat.

Un contrat mutuelle à 100% ne prend en charge que le ticket modérateur, c’est-à-dire la différence entre les frais réels et le montant remboursé par la Sécurité sociale. En revanche, une mutuelle à 125% ou 150% prendra en charge une part plus importante que le seul ticket modérateur.

Exemple de remboursement de rendez-vous chez un dentiste :

  • Pour une consultation chez un dentiste (qui dispose d’un droit permanent à dépassement) facturée 40€, le remboursement de 70% se base sur le tarif de convention qui est de 23€, soit 16,10€
  • La mutuelle santé à 100% complète donc le remboursement de la Sécurité sociale jusqu’à 100% du tarif de convention de 23€, soit 6,90€. Il reste alors 17€ à la charge du patient.
  • En revanche, une mutuelle à 150% rembourse 150% du tarif de convention de 23€, soit 18,40€. Il reste alors 5,5€ à la charge du patient.

La prise en en charge de tout ou d’une partie du dépassement d’honoraires des consultations dépend ainsi du niveau de remboursement de la mutuelle. Si les besoins de remboursement dentaires sont importants, il est important de s’assurer que sa mutuelle santé propose ce type de prise en charge.

Si ce n’est pas le cas, il peut être intéressant de changer de couverture santé. Parce que chaque mutuelle propose des prestations et garanties différentes, il est indispensable de comparer les devis pour trouver le meilleur contrat.