En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Comment assurer un scooter ?

  • 15 devis d’assurance moto et scooter comparés
  • 145 € d’économies à garanties équivalente
Obtenez des devis pour votre assurance :
Comparez les assurances moto et deux roues :
Comparer
Comparer

Avant même de choisir son scooter, il est important d’anticiper le montant de la prime d’assurance qu’il sera nécessaire de payer. En effet, en fonction de sa cylindrée, de son mode de fonctionnement, mais aussi des besoins de son conducteur, un scooter nécessite une couverture qui lui est spécifique.

Les scooters 50 cm3

La conduite d’un scooter 50cc nécessite d’avoir au minimum 14 ans ainsi que le permis de conduire AM (anciennement BSR). Bien qu’il soit accessible aux plus jeunes, ce type de deux-roues est concerné par l’obligation d’assurance qui touche tous les véhicules à moteur. La couverture obligatoire est l’assurance au tiers (également appelée garantie responsabilité civile). Elle prend en charge tous les dommages, corporels et matériels, qui pourraient être causés par le pilote à des tiers.

Pour ceux qui souhaiteraient protéger davantage leur deux-roues, ainsi que la personne au guidon, il est possible de choisir une assurance tous risques. C’est la couverture la plus étendue qu’il est possible de souscrire, mais également la plus coûteuse. Elle contient des garanties contre le vol ou encore les dommages subis par l’équipement du scooter.

Les scooters 125 cm3

Un scooter de 125 cm3 nécessite quant à lui d’avoir 16 ans. Les permis A1 (aussi appelé permis 125) ou permis A sont obligatoires pour circuler avec ce type de deux-roues sur la voie publique. Les titulaires du permis B (permis auto) peuvent conduire un deux-roues de 125 cm3 à condition de justifier de 2 ans d’ancienneté et d’avoir effectué une formation pratique de 7 heures.

En matière d’assurance, les scooters 125 cm3 répondent à la même obligation de souscrire au minimum une garantie responsabilité civile. De par leur puissance et leur prix d’achat, les scooters 125 cm3 nécessitent une couverture adaptée pour faire face aux imprévus de la route. En comparant les assurances scooter en ligne, il est possible de trouver la meilleure protection à bas prix.

Les scooters trois-roues

Les trois-roues à moteur ont été lancés en 2008, rencontrant un succès auprès des citadins grâce à stabilité et sa simplicité de conduite. La conduite d’un scooter trois-roues (50cm3 et 125cm3) est autorisée avec le permis A mais également le permis B (permis auto), à condition de suivre une formation pratique de 7h dans un centre agréé. Ceux ayant obtenu leur permis B avant le 1er mars 1980 en sont dispensés.

Les scooters trois-roues sont techniquement dans la catégorie « tricycles à moteur » et non dans la catégorie deux-roues. Pour autant, ils répondent aux mêmes obligations en matière d’assurance. Ainsi, malgré ses caractéristiques techniques particulières, un scooter trois-roues doit être couvert au minimum par une assurance au tiers.

Les scooters électriques

Les scooters électriques sont l’alternative écologique aux deux-roues à essence. Doté d’un moteur électrique, ils n’émettent aucune particule fine et ne sont donc pas nocives pour la santé. Il existe des scooters électriques en plusieurs catégories de cylindrées (50cm3, 125 cm3…) et présentant différentes caractéristiques techniques (autonomie sur la route, fonctionnement de la batterie…).

Astuce Malynx !

L’achat d’un scooter électrique peut être subventionné par l’Etat. Les aides financières proposées varient d’une municipalité à une autre, allant de 20% à 40% du prix du deux-roues.

Tout comme les scooters à essence, les deux-roues électriques doivent obligatoirement être couverts par une assurance au tiers au minimum. Ce type de véhicule bénéficie généralement de tarifs avantageux qui permettent de faire des économies sur son budget scooter.

La location des scooters

Pour des déplacements ponctuels, la location d’un scooter peut s’avérer un choix intéressant. Il existe cependant plusieurs conditions à ce type de pratiques, notamment d’être âgé d’au moins 20 ans et de posséder un permis européen en cours de validité.

En termes d’assurance, il est impératif de vérifier auprès du service de location de scooter que la location inclut bien une assurance deux-roues adaptée à l’utilisation du scooter (au minimum une assurance au tiers). Il est souvent possible de souscrire des options complémentaires pour une meilleure protection.

Plus de détails sur ce thème