En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Choisir sa mutuelle étudiante : mode d’emploi

  • Plus de 300 devis mutuelle santé gratuits en 3 min
  • Des remboursements adaptés aux besoins des étudiants
Mutuelle santé étudiant
Comparer
Comparer

Auparavant, l’entrée à l’universitaire allait de pair avec la souscription d’une mutuelle étudiante. Cependant, de nouvelles règles ont été mises en place et viennent supprimer progressivement cette couverture lors des études dans l’enseignement supérieur. Voici quelques détails sur les nouveautés pour la rentrée.

Quelle protection si vous devenez étudiant en 2018 ?

Si vous commencez vos études supérieures cette année, vous n’avez plus besoin de vous inscrire à la sécurité sociale étudiante. Si vous étiez d’ores et déjà inscrit à une Caisse primaire d’assurance maladie de votre lieu de résidence, avec vos parents, vous n’avez donc aucune démarche à effectuer. Vous restez rattaché à votre régime de protection sociale.

Pour profiter du remboursement de vos frais de santé, l’Assurance maladie sera donc l’organisme responsable selon les barèmes de remboursement en fonction des soins. Pour les compléter, vous pouvez souscrire un contrat auprès de la complémentaire santé de votre choix. Une simple comparaison des complémentaires santé vous permettra de trouver une couverture adaptée au profil d’un étudiant à un coût avantageux.

En tant qu’étudiant vous n’avez pas de cotisation à la Sécurité sociale à payer !

Quelle protection si vous étiez déjà étudiant avant 2018 ?

Si vous poursuivez vos études supérieures et que vous étiez déjà affilié, vos droits sont prolongés automatiquement auprès de votre mutuelle étudiante (LMDE, SMEREP, MGEL…). Cependant, la suppression de la sécurité sociale étudiante au 31 août 2019 suppose que vous serez automatiquement rattaché à la Caisse primaire d’assurance maladie à partir du 1er septembre 2019, si vous continuez vos études.

Pour rappel, pour les jeunes de moins de 20 ans, l’inscription à la Sécurité sociale étudiante est gratuite. Elle passe ensuite à 215€ !

Par ailleurs, tous les étudiants rattachés à une mutuelle étudiante bénéficient d’une assurance accidents du travail – maladies professionnelles (AT-MP)  couvrant les accidents survenus :

  • Pendant les cours dispensés en atelier ou en laboratoire ;
  • À l’occasion de stages en entreprise (sous réserve qu’ils figurent au programme des études et mettent en pratique l’enseignement dispensé, qu’ils donnent lieu à la signature d’une convention de stage et qu’ils soient non rémunérés).

Quant à vos remboursement des frais de santé, ils seront toujours assurés cette année par votre mutuelle étudiante comme lors de l’année universitaire précédente. Pour les compléter, ces mutuelles offrent aux étudiants la possibilité de mieux se protéger en souscrivant un contrat de complémentaire santé, moyennant une cotisation plus élevée. A chacun de bien cerner ses besoins (soins dentaires, optique, hospitalisation…) afin de choisir l’offre la mieux adaptée. Pour faciliter leur recherche, les étudiants peuvent ainsi faire appel au service d’un comparateur d’assurance santé en ligne.

Les aides pour financer une complémentaire

Afin d’aider les étudiants et d’être le mieux protégé pendant ses études supérieures, vous pouvez éventuellement bénéficier, sous certaines conditions, de complémentaire santé gratuite :

Cet article vous a-t-il été utile ?