En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Mutuelle jeune : quelle complémentaire santé choisir ?

  • Plus de 300 devis mutuelle santé gratuits
  • Des remboursements adaptés à vos besoins
Mutuelle santé
Comparer
Comparer

Les jeunes – aux yeux d’une mutuelle, les personnes entre 18 et 25 ans – sont concernés par le besoin d’une complémentaire santé comme beaucoup. Si la souscription d’une mutuelle n’est pas obligatoire, elle s’avère généralement indispensable et ce à tout âge. Comment choisir une couverture adaptée et pas chère ?

La situation du jeune influence le choix de la mutuelle

Etudiant, jeune actif ou en recherche d’emploi, pour beaucoup de jeunes de moins de 25 ans le choix d’une mutuelle n’a rien de facile, d’autant plus qu’en fonction des différentes situations les droits et les obligations peuvent changer.

La couverture santé d’un jeune étudiant

Lorsqu’un jeune réalise des études supérieures, il a pour obligation d’être affilié à la Sécurité sociale étudiante – parfois appelée mutuelle étudiante. Elle est gérée par 2 organismes, LMDE et emeVia, qui en plus de la partie obligatoire des dépenses de santé proposent des contrats de complémentaire santé (entièrement facultatifs). Souscrire une mutuelle santé en plus de la mutuelle étudiante peut s’avérer nécessaire pour la prise en charge de dépenses de santé non remboursées par la Sécurité sociale étudiante.

Attention, un jeune qui est également salarié lors de ses études dépend, sous certaines conditions (date de début de l’emploi, nombre d’heures effectuées…), du régime général de l’Assurance maladie.

La couverture santé d’un jeune sans emploi

Que ce soit à la sortie d’études supérieures ou immédiatement à l’issue du baccalauréat, un jeune en recherche d’emploi doit être affilié au régime général. Ne pouvant plus bénéficier d’une mutuelle étudiante, il doit également se tourner vers une complémentaire santé traditionnelle.

Bon à savoir : une fois diplômé, le jeune dispose de 1 an pour faire les démarches de changement de régime avant l’arrêt de ses droits.

Un jeune sans emploi peut également, sous conditions de revenus, bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) à partir de 25 ans. La CMU-C prend alors en charge la part complémentaire des dépenses de santé et dispense le jeune de l’avance des frais.

La couverture santé d’un jeune actif

L’arrivée dans la vie active change les choses pour un jeune. Lorsqu’il trouve un emploi, il existe 2 cas de figure :

  • Le jeune travaille dans une entreprise qui entre dans le cadre de l’ANI, c’est-à-dire qui doit proposer à tous ses employés une mutuelle santé collective et obligatoire. Dans ce cas, le jeune salarié n’a pas besoin de souscrire de mutuelle santé individuelle ;
  • Le jeune travaille à son compte ou dans une entreprise hors-ANI. Dans ce cas, la souscription d’une mutuelle individuelle est indispensable pour bénéficier d’une prise en charge de la part complémentaire des frais de santé.

Il existe des mutuelles spécialisées dans certaines professions (fonctionnaire, travailleur non-salarié…) vers lesquelles un jeune peut se tourner pour bénéficier d’une couverture spécifique. Dans la plupart des cas, une mutuelle traditionnelle peut convenir à un grand nombre de situations, il est donc important de bien comparer les offres du marché avant de choisir un contrat.

comparer mutuelle jeune

Les critères pour choisir une bonne mutuelle jeune

Il est courant de penser qu’un jeune de moins de 25 ans puisse être moins concerné par des frais de santé qu’une personne plus âgée. Une idée reçue qui peut amener les jeunes à ne pas choisir une mutuelle adaptée à leurs besoins et se retrouver face à des dépenses de santé importantes. Une mutuelle santé est alors nécessaire pour bénéficier d’une prise en charge optimale du reste à charge.

Ainsi, l’âge de l’assuré ne doit pas être un facteur unique pour déterminer l’étendue des garanties dont un jeune peut avoir besoin. En effet, il est judicieux de prendre en compte l’ensemble des antécédents médicaux mais également l’historique familial au moment de définir les besoins de remboursement. Cela permet d’anticiper les dépenses de santé à venir pour ne pas être pris de court en cas de problème de santé.

Pour un jeune, cela peut se traduire dans le choix d’une mutuelle santé disposant d’un forfait optique avantageux ou d’une couverture dentaire – mais aussi en orthodontie – plus élevée pour un remboursement optimal sur ces garanties clés.

Autre critère de choix : le montant des cotisations. Une mutuelle santé peut rapidement s’avérer onéreuse, surtout avec l’ajout de garanties et d’options facultatives. Avec un budget réduit, un jeune a ainsi tout intérêt à définir avec précision ses besoins de remboursement et de comparer les prix du marché.

Une seule mutuelle santé pour un jeune couple

Même sans avoir de famille ou même sans être marié, un jeune couple peut profiter d’une mutuelle commune. En effet, un jeune peut tout à faire ajouter son/sa concubin(e) en tant qu’ayant droit sur son contrat, lui faisant ainsi bénéficier de la même couverture santé. Il est alors important, au moment de choisir une mutuelle, de bien prendre en compte les besoins de chaque membre du couple.

Quelles sont les garanties importantes pour une mutuelle jeune ?

Traditionnellement, la plupart des mutuelles proposent 4 niveaux de remboursement, correspondant aux principaux postes de santé engageant des frais pour les assurés. Parce que chaque poste de santé n’est pas nécessairement utile pour chaque jeune, déterminer ses besoins réels permet de bénéficier d’une couverture adaptée à un tarif raisonnable.

  • Les frais d’hospitalisation: c’est-à-dire le remboursement des dépenses liées à une hospitalisation, frais de séjour, forfait hospitalier, transport sanitaire ou encore les honoraires des médecins et spécialistes en hôpital ;
  • Les soins médicaux courants: c’est-à-dire le remboursement des consultations chez un généraliste ou un spécialiste, des auxiliaires médicaux (infirmiers, kinés, …), des médicaments… ;
  • L’optique: c’est-à-dire le remboursement des montures, des verres ou des lentilles de contact ;
  • Les frais dentaires: c’est-à-dire la prise en charge des frais dentaires, soins, implants dentaires, inlay-onlay, couronne, bridge…
Astuce Malynx !

La présence du tiers payant – c’est-à-dire la dispense de l’avance des dépenses de santé – sur un contrat de mutuelle santé peut s’avérer un critère de sélection important pour un jeune. L’absence d’avance des frais peut ainsi permettre de réaliser quelques économies, notamment en cas de soins fréquents.

mutuelle jeune optique

Les garanties optionnelles adaptées aux jeunes

Au-delà de la couverture minimum des postes de soins courants, les mutuelles santé proposent généralement des garanties spécifiques à certains profils d’assurés. Les offres adaptées aux jeunes entre 18 et 25 ans vont par exemple proposer une prise en charge de la contraception, du sevrage tabagique ou des vaccins du voyageur.

Autre dépense qui peut s’avérer onéreuse : l’orthodontie des adultes. Parce qu’elle n’est prise en charge par la Sécurité sociale que jusqu’à 16 ans, l’orthodontie peut rapidement coûter cher. Une garantie ou un forfait proposé par une mutuelle jeune peut être une solution pour alléger la facture sur le long terme.

De plus en plus populaire, les médecines de confort peuvent parfois intéresser particulièrement les jeunes. De manière générale, elles ne sont pas proposées de base par la mutuelle santé et font généralement l’objet d’une garantie spécifique, optionnelle.

Une garantie qui couvrira alors des médecines douces comme l’ostéopathie et la chiropraxie, la psychologie ou encore les cures thermales. Attention, la souscription de ce genre de garanties facultatives peut rapidement faire grimper la facture.

En résumé, il n’y a pas d’âge pour être bien couvert par une mutuelle. Cependant, les jeunes ont généralement un budget plus réduit pour leur mutuelle santé, nécessitant de faire des concessions sur certains postes de santé. Il est donc important de bien comparer les devis pour s’assurer de souscrire une couverture adaptée et au meilleur prix.