En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Tout savoir sur l’assurance dommages électriques

Claire Tourdot - mis à jour le

Locataire ou propriétaire, personne n’est à l’abri d’un accident électrique qui écourterait la durée de vie d’un frigo, d’une télévision ou d’un lave-vaisselle. Pour protéger ces équipements ménagers onéreux, les contrats d’assurance habitation peuvent être complétés par la garantie « dommages électriques ». Focus sur son étendue et les risques qu’elle recouvre.

Assurance dommages électriques : définition

Le garantie dommages électriques peut être souscrite en option dans le cadre d’un contrat d’assurance habitation. Elle couvre un ensemble d’appareils électriques branchés sur le secteur du logement.

Les appareils couverts par l’assurance dommages électriques

L’assurance dommage électriques couvre un large ensemble d’appareils, à savoir :

  • Les appareils électroménagers : lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, réfrigérateur, congélateur, four, micro-onde, sèche-cheveux… ;
  • Les appareils high-tech : ordinateur, télévison, tablette, smartphone, lorsque ces derniers sont reliés au secteur ;
  • Les installations électriques : chaudière, chauffe-eau, tableaux électriques, interrupteurs…

L'assurance dommages électriques

Les conditions de l’assurance dommages électriques

Attention : pour que l’assurance dommages électriques fonctionne, les dégâts à couvrir doivent impérativement être liés à une surtension. On entend par là une hausse soudaine de la tension électrique, provoquée en général par une chute de foudre et capable de détériorer les appareils branchés au même moment. Résultant d’une erreur du distributeur, la sous-tension est, elle aussi, prise en charge par l’assurance dommages électriques.

Les dégâts causés à un appareil ne peuvent être couverts par l’assurance dommages électriques si le sinistre est provoqué par un problème interne, comme une panne ou un défaut de fabrication.

Quelle indemnisation après la déclaration d’un dommage électrique ?

Les modalités de déclaration d’un sinistre électrique sont précisées dans le contrat d’assurance habitation. Attention à ne pas dépasser le délai imposé ! Dans la majorité des cas, l’assuré dispose de 5 jours ouvrés pour contacter sa compagnie d’assurance par téléphone, en se rendant en agence ou par voie postale, via une lettre recommandée.

Les informations que vous devrez transmettre pour être indemnisé si vous avez souscrit une garantie dommages électriques :

  • Vos coordonnées ;
  • Votre numéro d’assuré ;
  • La date du sinistre ;
  • Des explications sur le sinistre (lieu, appareil(s) concerné(s), déroulé…).
Astuce Malynx !

Même si l’appareil est hors d’usage après un dommage électrique, ne vous en débarrassez pas ! Il s’agit de l’unique preuve que vous avez du sinistre. L’assureur pourrait demander à examiner l’appareil pour une expertise.

Indemnisation : quel remboursement attendre ?

L’indemnisation de l’assurance dommages électriques se fait majoritairement sur la valeur à neuf des appareils électriques ayant subi les détériorations. Attention, il ne s’agit pas du prix initial auquel a été acheté l’appareil, mais de sa valeur à neuf au moment du sinistre. Cette différence pourra faire baisser le montant de l’indemnisation d’un appareil à obsolescence rapide (notamment les ordinateurs, les tablettes ou encore les téléphones portables).

Une garantie différente de l’assurance incendie

Comprise d’office dans les contrats multirisque habitation, l’assurance incendie ne recoupe pas le même champ d’intervention que l’assurance dommages électriques. Deux cas de figure sont possibles :

  • Si après le dysfonctionnement d’un appareil électrique, un incendie se propage dans le logement, les dégâts provoqués sont pris en charge par l’assurance incendie, tandis que l’appareil défectueux est lui couvert par la garantie dommages électriques ;
  • A l’inverse, si un appareil électrique est détruit lors d’un incendie, il n’est pas protégé par l’assurance dommages électriques : seule la garantie incendie entre en jeu.

Assurance incendie et assurance dommages électriques sont ainsi deux protections complémentaires tout autant que profitables en cas de sinistre. Pour être certain de profiter des meilleures garanties, il est recommandé aux locataires, comme aux propriétaires, de comparer les contrats d’assurance habitation.

Cet article vous a-t-il été utile ?