En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le coup de foudre pour les voitures électriques se fait attendre

Selon les chiffres du cabinet Jato Dynamics, 20 876 voitures électriques et hybrides rechargeables ont été vendues en France au premier semestre 2018. De nombreux freins existent toujours afin de convaincre définitivement les acheteurs.

voiture électrique recharge

L’engouement des Français pour les voitures électriques n’est pas encore au rendez-vous. Ainsi, sur les 6 premiers mois de l’année, 20 876 voitures électriques et hybrides rechargeables ont été vendues. Un chiffre en hausse de 16% par rapport à la même période en 2017 mais qui représente seulement 1,7% des achats sur le marché.

Le résultat est en demi-teinte alors que les espérances étaient nombreuses. « La chute du diesel, qui s’est effondré en un an de 46 à 37 % des ventes, a avant tout été compensée par la hausse de l’essence », explique Felipe Munoz, analyste chez Jato, selon le journal Les Echos. Un constat compliqué à gérer pour les constructeurs, encadrés par des objectifs environnementaux.

Manque de bornes et autonomie limitée

Alors que les professionnels tablent sur 150 000 véhicules électriques vendus en 2022, pour le moment, les Français restent confrontés à des problèmes pratiques. Ainsi, ils dénoncent surtout le manque de bornes de recharge disponibles mais aussi le nombre d’offres limitées sur le marché. Les voitures proposées sont bien souvent jugées trop petites pour une famille.

Pour autant, des changements pourraient bientôt inciter les conducteurs responsables. « Quasiment tous les freins sont en train d’être levés : le maillage du territoire en bornes de recharges s’étend énormément, de nouveaux modèles seront lancés entre 2019 et 2020 et l’autonomie devrait passer dès l’an prochain à 600 kilomètres », explique aux Echos Céline Goubet, secrétaire générale de l’Association de développement de la mobilité électrique.