En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Curetage dentaire : définition et prise en charge

Claire Tourdot - mis à jour le

Gingivite, excès de tartres, déchaussement des dents, hyper-sensibilité… De nombreux symptômes, parfois très dérangeants, peuvent demander la pratique d’un curetage dentaire par un chirurgien-dentiste. Mais à quoi correspond ce terme quelque peu barbare ? Quel taux de remboursement attendre des mutuelles santé ?

Une intervention qui soigne de nombreux maux

Au cours de leur vie, 80 % des adultes souffrent d’une inflammation de la gencive qui nécessite un traitement. Désignées sous le nom de « parodontite », ces douleurs sont généralement provoquées par des lésions inflammatoires de la bouche, elles-mêmes causées par le développement de bactéries entre la racine de la dent et la gencive. Si les symptômes sont multiples (rougeur, gonflement, saignements, infections…), le traitement passe le plus souvent par la pratique d’un curetage dentaire sous anesthésie locale.

Pratiqué en plusieurs séances par un chirurgien-dentiste, le curetage dentaire consiste à nettoyer la zone située entre la gencive et les dents, afin d’y éliminer les bactéries et la plaque dentaire. En cas d’infection, le praticien est parfois obligé de procéder à un curetage dentaire ouvert, de façon à nettoyer la zone touchée : cette intervention est toutefois rare et ne concerne que les cas extrêmes. Le but de la procédure dans son ensemble est ainsi de permettre le rattachement de la gencive à la surface d’une racine propre.

Il faut compter en moyenne 500 € à 1 500 € pour un curetage dentaire, en fonction des régions et des tarifs pratiqués par le cabinet médical.

Protéger ses gencives pour éviter le curetage dentaire

Une Brossage de dentsbonne hygiène bucco-dentaire permet d’éviter l’apparition de plaque dentaire et de caries, à l’origine des parodontites. En plus de procéder à un brossage des dents plusieurs fois par jour, il est possible d’utiliser en complément un jet dentaire propulsant de l’eau à haute pression. Cet acte procure un massage des gencives, ainsi qu’un nettoyage en profondeur de la zone située entre les gencives et les dents, souvent difficile d’accès lors du brossage.

Le remboursement du curetage dentaire

Contrairement aux soins courants comme le détartrage ou la dévitalisation, le curetage dentaire est une procédure exclue des remboursements de la Sécurité sociale. Autrement dit, l’intégralité des frais revient à la charge du patient.

En revanche, certaines mutuelles santé spécialisées dans la couverture des soins dentaires proposent une prise en charge complète de ces frais. Avant de souscrire une mutuelle, il est donc important de prendre le temps de comparer les offres pour bénéficier d’un haut niveau de remboursement.

Plus de détails sur ce thème