Dégât des eaux : quelles démarches pour le locataire ?

Vous venez de constater la présence d’une fuite dans vos canalisations ? Une tache dans votre plafond vous laisse suspecter une infiltration ? Vous êtes peut-être victime d’un dégât des eaux. Heureusement, l’assurance habitation du locataire couvre systématiquement ce sinistre. Par conséquent, vous serez normalement indemnisé… une fois que vous aurez accompli toutes les démarches nécessaires !

dégât des eaux

 

En tant que locataire, vous avez obligatoirement souscrit une assurance habitation. Celle-ci doit contenir une garantie dégâts des eaux. Une fois que vous avez repéré le sinistre en question, vous devez immédiatement remplir certaines démarches plus ou moins urgentes.

Les premiers réflexes à avoir en cas de dégât des eaux

  1. Recherchez la source de la fuite d’eau (plomberie, appareils, sanitaires, parties privatives, parties communes, voisinage). Cela vous permettra d’identifier le responsable, et donc de savoir qui doit actionner son assurance habitation pour dédommager les victimes ;
  2. Coupez l’eau afin de stopper la progression des dégâts ;
  3. Si vous n’êtes pas en mesure de couper l’eau, appelez immédiatement un plombier ;
  4. Dégagez les lieux de la fuite afin de leur permettre de sécher.

Une fois que ces formalités d’urgence sont accomplies, il vous faut déclarer le sinistre à votre assureur habitation.

Les étapes de la déclaration du sinistre à l’assureur

  1. Prenez des photos du sinistre: vous les joindrez à votre déclaration d’assurance ;
  2. Si un voisin est impliqué, rédigez un constat amiable de dégât des eaux. Si le sinistre implique des parties communes, vous devez rédiger ce document avec le syndic de copropriété ;
  3. Prévenez votre assureur sous 5 jours par mail, par lettre recommandée avec accusé de réception ou en vous présentant en agence. Joignez à votre déclaration de sinistre tous les documents nécessaires : photos, constat amiable, etc.
Voici toutes les informations à renseigner dans votre courrier :

  • Vos nom et prénom ;
  • Le numéro de votre contrat d’assurance ;
  • Les détails du sinistre : date, heure, lieu, personnes concernées par les dégâts ;
  • Une description des dégâts causés à votre logement et à vos meubles ;
  • Les coordonnées des autres victimes.

Dans la mesure du possible, nous vous recommandons de contacter votre assureur avant de faire déplacer un plombier : certaines compagnies d’assurance préfèrent envoyer leurs propres experts.