En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Mérule : quelle indemnisation par l’assurance ?

Paul Leboulanger - mis à jour le

Le Nord, les Côtes d’Armor et le Finistère sont les trois départements les plus rongés par la mérule. Ce champignon aime les habitations humides. Que peut l’assurance habitation contre ce nuisible ?

La mérule, qu’est-ce que c’est ?

Définition

La mérule pleureuse est un champignon qui se développe dans le bois. On l’appelle aussi « mérule des maisons » ou « cancer du bâtiment » car la mérule trouve son terrain dans les habitations humides où elle ronge le bois. Pour se propager, ce champignon a besoin de :

  • Un taux d’humidité du bois autour de 35% ;
  • Une température entre 20 et 26° ;
  • Une atmosphère confinée ;
  • De l’obscurité.

La mérule est particulièrement présente en Bretagne, où elle fait l’objet d’un arrêté préfectoral. Tout propriétaire ou locataire y est obligé de déclarer aux autorités la présence de mérule chez lui. Dans le Finistère, une commune sur deux est touchée. Les Hauts-de-France et la région parisienne sont également concernés.

Les risques pour le logement

Lorsque la mérule se développe dans un logement, il n’est plus possible de l’habiter. En effet, le bois est atteint, et d’autres éléments menacés, comme la maçonnerie et le réseau électrique. La pourriture du bois fait risquer un effondrement. De plus, le champignon dégage des substances toxiques qui déclenchent des allergies, des troubles respiratoires, des otites et des sinusites sur les personnes fragiles.

L’assurance habitation peut-elle indemniser ?

Une indemnisation impossible

Les assurances habitations n’indemnisent pas les dommages causés par la mérule. L’assureur estime que la prolifération du champignon résulte d’un défaut d’entretien. En vérité, dans 95% des cas, la mérule se développe à cause des problèmes d’humidité, surtout les dégâts des eaux. La mérule, qui traverse les murs, peut contaminer une habitation par la cave d’un voisin.

Traiter une infection par la mérule est très coûteux. Aucun assureur ne prend en charge la prévention ou les travaux liés à ce type de sinistre.

Vous devez prévenir dans les 48 heures votre assureur d’un sinistre tel que l’invasion par une mérule pleureuse à la suite d’une inondation.

L’indemnisation après un dégât des eaux

Si quasiment toutes les assurances refusent net l’indemnisation, quelques unes proposent de soutenir leurs assurés dans un cas bien spécial : le dégât des eaux. Mais attention, il ne s’agit pas d’indemniser l’intégralité des travaux. Selon les assureurs, vous pouvez vous faire rembourser les frais de réparation (plafonds, murs), ou simplement l’intervention de l’expert qui constate le dégât des eaux et fait le diagnostic mérule.

Astuce Malynx !

Si l’indemnisation est impossible, ne baissez pas les bras en cas de dégâts des eaux et appelez votre assurance habitation. Quand vous comparez les assurances sur LeLynx.fr, voyez quelles sont les conditions d’indemnisation mais aussi les exclusions de garantie dégât des eaux.

Comment faire partir la mérule ?

Faire appel à un professionnel

Lorsque la mérule s’implante chez vous, son développement peut être rapide et vous contraindre à réagir vite. Ne vous lancez pas seul, faites appel à un professionnel ! Voici les étapes essentielles par lesquelles il faut passer pour un traitement efficace contre la mérule :

  • Déshumidifier la maison ;
  • Déblayer les éléments infestés ;
  • Mettre toutes les surfaces à nu et les nettoyer ;
  • Utiliser un traitement fongicide ou thermique contre la mérule.

Une fois ces actions effectuées, vous devez veiller à ce que votre logement soit à nouveau étanche et bien aéré. Réaménagez votre intérieur.

Eviter certains gestes

Si vous nettoyez une paroi avec de l’eau de Javel, vous favorisez sa croissance. Il faut également éviter de gratter le champignon pour le faire partir, car cela libère des spores de mérule dans l’air, ce qui a tendance à contaminer les autres parois.

Prix du traitement de la mérule

Si les assurances refusent tant d’indemniser le traitement de la mérule, c’est parce qu’il est très cher. Voici un tableau qui présente les prix moyens d’un traitement contre la mérule :

Zone infestée

Prix minimum (€)

Prix maximum (€)

Poutre

4 000€

7 500€

Charpente

20 000€

75 000€

Pièce (cave, grenier)

8 000€

12 000€

Cet article vous a-t-il été utile ?