En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Qu’est-ce que l’assurance multirisque habitation (MRH) ?

  • Un devis personnalisé en quelques minutes
  • Des économies réalisées immédiatement
Vous cherchez une assurance habitation pour ...
  • Un appartement
  • Une maison
Comparer
Comparer

Que l’on soit propriétaire ou locataire, le contrat multirisque habitation (MRH) constitue une offre d’assurance optimale. Il s’adresse aux assurés souhaitant profiter d’un large choix de garanties qui protégera efficacement leur quotidien, mais aussi celui de leurs proches.

Si l’assurance habitation reste facultative pour les propriétaires, elle s’avère obligatoire pour les locataires qui entrent dans un logement non meublé. La loi impose de souscrire, au minimum, un contrat d’assurance couvrant les risques locatifs. En d’autres termes, les dommages causés par un incendie, un dégât des eaux ou une explosion notamment.

Cependant, ce minimum légal ne protège ni les biens personnels de l’assuré, ni sa responsabilité civile en cas de dommages corporels ou matériels causés à un tiers. Sans trop alourdir la facture, il est intéressant d’opter pour une formule incluant un niveau de garanties plus élevé. Proposé par tous les assureurs, le contrat multirisque habitation (MRH) couvre ainsi les risques auxquels est exposé le logement, mais aussi toutes les personnes qui vivent sous le même toit.

Les garanties de base d’un contrat MRH

Travaux dissimulés

D’une manière générale, les garanties des contrats MRH se divisent en deux volets. D’une part, la responsabilité civile vie privée prend en charge les préjudices causés aux tiers par le souscripteur, ses ayant-droits, voire ses animaux de compagnie ; de l’autre, le contrat protège le logement et les biens qui s’y trouvent contre les dommages.

On retrouve souvent les mêmes garanties d’une compagnie d’assurance à l’autre, mais attention : une large couverture ne signifie pas forcément une indemnisation en conséquence ! Avant de souscrire, il est important de prendre le temps de comparer en ligne les offres et leurs tarifs.

Les garanties les plus courantes d’un contrat MRH sont les suivantes :

  • La garantie dégât des eaux. Fuites d’eau, ruptures des conduites, débordements de canalisations, infiltrations… la couverture prend en charge les dégradations survenues chez l’assuré et s’étend aux logements voisins ;
  • La garantie incendie. Sont couverts les dégâts causés par le feu et la fumée, mais aussi ceux provoqués par les pompiers pendant leur intervention, à condition que l’incendie soit d’origine accidentelle ;
  • La garantie bris de glace. Les éléments de séparation avec l’extérieur ou qui délimitent une pièce (portes, fenêtres, baies vitrées…) sont principalement pris en charge par cette couverture ;
  • La garantie vol. Si la plupart des compagnies couvrent les conséquences d’un cambriolage, certaines conditions peuvent être nécessaires pour engendrer une indemnisation (effraction, violence…) ;
  • La garantie catastrophes naturelles. L’événement doit avoir fait l’objet d’une déclaration par arrêté interministériel pour entraîner un dédommagement.

En cas de sinistre, une négligence (fenêtre ouverte, porte non fermée, mauvais entretien…) peut entraîner une diminution, voire l’annulation de l’indemnisation par l’assureur.

Protéger ses biens matériels

Fonds d'extrême urgence

La couverture des biens présents dans le logement représente une réelle valeur ajoutée pour celui qui souscrit un contrat multirisque habitation. A la signature du contrat, l’assuré évalue le montant total de ce qu’il possède (mobilier, électroménager, équipement high-tech..). Cette étape n’est pas à négliger : en plus de déterminer l’indemnisation maximale en cas de sinistre, la valeur des biens matériels a une influence directe sur la cotisation annuelle.

Selon le contrat MRH souscrit, le calcul de la valeur des biens matériels peut être fait de deux façons :

  • La valeur réelle prend en compte l’usure et supposera un remplacement ou un remboursement en conséquence ;
  • La valeur à neuf reste la même durant toute la durée du contrat et correspond à la valeur au moment de l’achat. Bien qu’elle implique une cotisation plus élevée, cette garantie est préférable pour toucher un dédommagement suffisant.