En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Mieux comprendre l’assurance individuelle accident

Jihane Bensouda - mis à jour le

Nul n’étant à l’abri d’être blessé au cours d’un accident de la route, domestique, à l’école, dans le cadre de son activité professionnelle ou encore d’une activité sportive, il est bon de se pencher sur la question des indemnités. Car tous les accidents ne sont pas automatiquement couverts par une assurance, or les conséquences peuvent être très contraignantes, voire dramatiques pour l’entourage : c’est alors qu’entre en scène la garantie individuelle accident.

LeLynx.fr, comparateur de complémentaires santé, vous aide à mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette assurance.

Pourquoi souscrire une assurance individuelle accident ?

Dans la vie, seuls deux cas d’accidents donnent systématiquement lieu à une indemnisation de la victime pour les dommages corporels qu’elle a subis. Le premier est l’accident du travail subi par un salarié, couvert par l’assurance accidents du travail – maladie professionnelle de l’entreprise. Le second est l’accident de la circulation subi par un piéton ou un cycliste : c’est l’assurance auto du véhicule incriminé qui indemnise la victime, même si celle-ci a une part de responsabilité.

Dans les autres cas, nul n’est indemnisé pour les dommages corporels subis, à moins d’avoir souscrit une assurance individuelle accident. Cette garantie se retrouve dans de nombreux contrats :

  • l’assurance scolaire,
  • l’assurance auto tous risques (en option),
  • les assurances proposées par les clubs sportifs,
  • les assurances professionnelles pour les non salariés,
  • l’assurance des accidents de la vie courante (GAV)…

Que couvre cette garantie ?

L’individuelle accident indemnise l’assuré en cas de dommages corporels subis au cours d’un accident, que la victime soit responsable ou non, qu’un tiers responsable soit identifié ou non.

Les prises en charges varient d’un contrat à l’autre, mais comprennent globalement les engagements de frais suivants :

  • les frais médicaux, d’hospitalisation, médicaments, etc.,
  • les frais d’obsèques en cas de décès,
  • le préjudice financier causé par un arrêt de travail ou une invalidité permanente,
  • les frais de recherches, de secours et de rapatriement,
  • une partie des frais de défense-recours en cas de poursuite judiciaire.