En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Cure de désintoxication : remboursements et prise en charge

Claire Tourdot - mis à jour le

En France, la lutte contre la toxicomanie fait l’objet de différentes mesures, dont une prise en charge gratuite et anonyme. Différentes structures publiques et privées proposent des cures de sevrage de l’alcool, des drogues illicites et autres addictions nécessitant une prise en charge médicale. Quel est le rôle de la mutuelle santé dans la prise en charge des frais de désintoxication ?

Des centres de cure gratuits et anonymes

On l’ignore souvent, mais le système public français de soins pour personnes dépendantes est l’un des plus importants d’Europe. Grâce à ce dispositif, la prise en charge des frais de désintoxication par la Sécurité sociale est intégrale. Hébergement en centre spécialisé, soins, accompagnement… ces services sont dispensés par les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) habilités à prendre en charge les personnes souffrant d’addictions (alcool, drogue, jeu d’argent, tabac…).

Entièrement financés par l’Etat (article L174-9-1 du Code de la Sécurité sociale), les CSAPA comprennent une prise en charge :

  • Médicale : bilan de santé, sevrage, traitement médicamenteux… ;
  • Psychologique : psychothérapie individuelle ou familiale, soutien… ;
  • Sociale : insertion ou réinsertion professionnelle.

Certains centres prévoient des soins ambulatoires, d’autres offrent une possibilité de résidence. De même, il existe des unités d’addictologie dans tous les grands hôpitaux de France. Une souplesse qui permet à chacun de mettre en place l’accompagnement qui lui convient le mieux.

Un entourage à ne pas négliger

L’accompagne des membres de l’entourage fait également partie des missions menées par les CSAPA. Suivi régulier ou entretien ponctuel, les proches ont la possibilité de rencontrer des professionnels qui prêteront une oreille attentive à leurs questions, tout comme les groupes de parole mis en place dans ces structures.

Astuce Malynx !

La Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie met régulièrement à jour les informations concernant les CSAPA sur son site internet Drogues.gouv.fr.

Les cliniques privées : une alternative

Répandus outre-Atlantique, les centres privés de désintoxication se développent progressivement en France. Plus coûteux, ces centres sont généralement d’un confort supérieur à celui des CSAPA et peuvent apporter des soins supplémentaires : séances de thérapie de groupe, cours de sport, soins esthétiques…

Non remboursées par l’Assurance maladie, ces cures privées peuvent être prises en charge par certaines mutuelles santé, sous certaines conditions (localisation du centre, durée de la cure, fréquence limitée…). Aussi, utiliser les services d’un comparateur d’assurance santé constitue le moyen le plus efficace de trouver l’offre la mieux adaptée à chaque situation.

Plus de détails sur ce thème