En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Chirurgie : prise en charge et remboursements

  • Plus de 300 devis mutuelle santé gratuits
  • Des remboursements adaptés à vos besoins
Vous cherchez une mutuelle santé pour ...
  • Un homme
  • Une femme
Comparer
Comparer

Gros problème de santé ou petit bobo, la programmation d’une opération chirurgicale entraîne bien souvent de coûteuses dépenses. Si l’Assurance maladie couvre une partie de ces frais, il est recommandé de souscrire une mutuelle santé pour bénéficier d’une meilleure prise en charge.

Une indemnisation partielle par l’Assurance maladie

De façon générale, la Sécurité sociale prend en charge à hauteur de 80 % les frais d’hospitalisation résultant d’une opération chirurgicale. Cette indemnisation a lieu dès la sortie de l’hôpital et nécessite l’envoie d’un bon de sortie à la caisse d’Assurance maladie du patient. Ce document n’est remis que par les établissements hospitaliers publics ou privés conventionnés. Autrement, la prise en charge est fortement réduite.

Par ailleurs, qui dit « opération chirurgicale » dit automatiquement « anesthésie ». Le patient rencontre un médecin spécialiste quelques temps avant l’intervention pour déterminer le déroulement de l’anesthésie, prévenir les risques et déceler les antécédents médicaux. Cette procédure est systématiquement prise en charge à 70 % par l’Assurance maladie.

L'hospitalisation d'un maladeAprès l’opération, d’autres éléments peuvent engendrer des frais supplémentaires :

  • La rééducation post-opératoire est couverte à 60 % par la Sécurité sociale. Elle prend par exemple la forme de séances de kinésithérapie nécessaires à la remise en forme du patient ;
  • Le transport du malade jusqu’à son domicile est prescrit par le médecin, lorsque l’opération le justifie. Ce service est remboursé à hauteur de 65 %.

Souscrire une mutuelle pour être mieux remboursé

En revanche, il n’est pas rare que le patient soit forcé de mettre la main à la poche pour amortir ce qu’on appelle les dépassements d’honoraires. On estime en effet qu’1 médecin sur 2 pratique des tarifs plus élevés que ceux fixé par l’Assurance maladie. D’autres frais peuvent se cumuler sans qu’aucune prise en charge ne soit avancée par la Sécu : ticket modérateur, forfait journalier, choix d’une chambre individuelle, forfait TV ou téléphone…

C’est pourquoi il est vivement conseillé de souscrire une mutuelle ou une complémentaire santé. Ces organismes de santé prennent le relais du malade et de ses proches et absorbent les sommes restantes à sa charge.

Attention, tous les contrats d’assurance santé ne proposent pas les mêmes remboursements. Il est important de comparer les offres et leurs tarifs pour trouver la formule la mieux adaptée à la situation de chacun. Pour faciliter cette recherche, les patients peuvent compter sur l’aide des comparateurs d’assurance santé en ligne : quelques minutes suffisent pour obtenir gratuitement les meilleurs tarifs du marché.