Quel remboursement pour une chambre individuelle à l’hôpital ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Quelle que soit la nature d’un séjour à l’hôpital, profiter de l’intimité d’une chambre individuelle est un confort appréciable. Toutefois, cette tranquillité a un prix : mieux vaut souscrire une mutuelle santé pour ne pas voir ses frais d’hospitalisation s’envoler.

La chambre individuelle est-elle remboursée par la Sécurité sociale ?

Lorsque vous ne demandez pas à avoir une chambre individuelle durant une hospitalisation, vous êtes installé dans une chambre double la plupart du temps. Vous devez donc la partager avec un autre patient. Ainsi, une chambre individuelle présente bien des avantages. En effet, elle permet de vous reposer plus tranquillement après une intervention médicale ou un accouchement, par exemple, et de préserver votre intimité.

La chambre individuelle, aussi appelée chambre particulière, est considérée comme un soin de confort. Ainsi, l’Assurance maladie ne prend pas en charge ce type de dépenses santé.

Pour rappel, il existe différentes prestations de confort. Par exemple :

  • Le téléphone ;
  • La télévision ;
  • La presse magazine ;
  • Le réseau Internet ;
  • Le lit pour un accompagnateur.

En règle générale, la Sécurité sociale rembourse à hauteur de 80 % les frais de séjour, les actes chirurgicaux et les autres interventions (prise de sang, imageries médicales, etc.) réalisés dans un hôpital public ou une clinique privée conventionnée. Les soins médicaux et actes procurés avant et après l’opération sont également couverts au même taux. Cette logique implique que certains frais restent à la charge du patient, tels que :

Quel est le prix d’une chambre particulière ?

Le coût d’une chambre individuelle varie selon l’établissement dans lequel vous êtes pris en charge. Comptez 60 € si vous êtes hospitalisés dans un hôpital public et environ 150 € si l’hospitalisation a lieu dans une clinique privée.

Le choix de l’établissement s’avère donc déterminant lorsqu’il s’agit de gérer son budget santé. La solution : faire une souscription de complémentaire santé. En effet, la complémentaire santé permet d’amortir une partie ou la totalité des frais de la chambre individuelle qui font grimper la facture.

Le remboursement d’une chambre individuelle par la mutuelle santé

Les assureurs santé ont pour objectif de protéger leurs affiliés face aux dépenses de santé, que celles-ci soient programmées ou imprévues. Lors d’un séjour à l’hôpital, elles prennent le relai du patient en couvrant à sa place les honoraires restant à sa charge. La réservation d’une chambre individuelle et les frais qui en découlent en font partie, tout comme la majorité des services dits « de confort » non remboursés par l’Assurance maladie.

Vous souhaitez bénéficier de la prise en charge d’une chambre particulière à l’hôpital ? Sachez que certaines mutuelles santé proposent le remboursement d’une chambre individuelle lors d’un séjour dans un centre hospitalier. Cette indemnisation peut s’exprimer en forfait ou en pourcentage.

  • Le remboursement en forfait : la mutuelle santé vous propose une somme d’argent fixe à dépenser par an ;
  • Le remboursement en pourcentage : la mutuelle santé prend en charge votre chambre particulière selon un pourcentage de base de remboursement de la Sécurité sociale.

Par ailleurs, pour éviter les mauvaises surprises, il est préférable de choisir une mutuelle santé sans délai de carence pour bénéficier d’une prise en charge immédiate. Pour rappel, le délai de carence, aussi appelé délai de stage, est une période durant laquelle vous ne pouvez pas percevoir le remboursement de vos soins médicaux.

La prise en charge de la chambre individuelle n’est pas proposée par toutes les mutuelles santé. Il convient donc de bien vérifier les garanties santé de votre contrat de complémentaire santé.

Dans quels cas la chambre particulière n’est pas facturée ?

Il peut arriver que l’hôpital ne vous facture pas la chambre particulière lors d’un séjour hospitalier. Par exemple :

  • Lorsque toutes les chambres partagées sont occupées, l’équipe soignante de l’hôpital peut vous placer dans une chambre individuelle ;
  • Lorsque votre médecin demande que vous soyez placé dans une chambre individuelle pour raisons médicales.