En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Comment assurer sa résidence secondaire ?

Jihane Bensouda - mis à jour le

Vous êtes propriétaire ou vous souhaitez devenir propriétaire d’une résidence secondaire en bord de mer pour pouvoir vous évader le temps d’un week-end ou pendant les vacances, seul ou en famille ?

Pour autant, vous vous souciez de laisser votre appartement ou votre maison de vacances inoccupés pendant une longue période ?

Ce qui vous pousse naturellement à vous poser tout un tas de questions sur la bonne manière d’assurer votre résidence secondaire, notamment en cas de cambriolage ?

Étendre les garanties de sa multirisque habitation

Il est possible d’étendre les garanties de votre multirisque habitation pour votre résidence principale à votre résidence secondaire.

Cette pratique est largement utilisée par les compagnies d’assurance habitation qui vous proposeront, moyennant une augmentation des cotisations, l’extension des garanties de votre contrat MRH classique.

Soyez prudent car si vous souscrivez une extension de garantie pour votre résidence secondaire, vous n’aurez pas l’opportunité de vérifier que les offres des autres compagnies d’assurance habitation sont plus avantageuses.

Or, il importe de comparer les tarifs et les garanties proposées pour votre résidence secondaire !

Souscrire une assurance résidence secondaire spécifique

De plus en plus de compagnies d’assurance habitation vous proposeront une assurance dédiée exclusivement à votre résidence secondaire.

Les assurances résidence secondaire doivent, en principe, vous fournir les mêmes garanties que les assurances habitation classiques.

Soyez particulièrement attentif quant à :

  • La clause d’inhabitation : qui figure sur les contrats MRH pour résidence principale et qui concerne les garanties contre le vol. Dans un contrat MRH, il est souvent précisé que votre garantie vol ne joue pas si le lieu de résidence est inoccupé pendant une période supérieure à 60 ou 90 jours. Or, dans le cas d’une résidence secondaire, il est plus que probable que l’inoccupation des lieux dépasse ladite période. Vérifiez donc la durée de la clause d’inhabitation !
  • La garantie responsabilité civile : qui figure déjà sur votre contrat multirisque habitation classique et qu’il n’est donc pas utile de souscrire une deuxième fois, étant donné en plus que cette garantie ne couvre pas votre logement.
Plus de détails sur ce thème
Dernièrement sur ce thème