En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Faut-il assurer une voiture qui reste au garage ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Beaucoup d’automobilistes entreposent leur véhicule inutilisé dans leur garage ou sur une place de parking, en pensant ne pas avoir à l’assurer. Mais attention, cette pratique est illégale ! Même hors circulation, une voiture doit toujours faire l’objet d’une couverture d’assurance auto. Seule solution pour se passer du papier vert : démonter les roues, retirer le carburant et la batterie.

Assurer une voiture immobilisée dans un garage ou un parking

En matière d’assurance auto, la législation française est inflexible : selon l’article L211-1 du Code des assurances, « tout véhicule terrestre à moteur destiné à circuler sur le sol et qui peut être actionné par une force mécanique » doit obligatoirement être couvert par un contrat incluant une garantie responsabilité civile. Celle-ci couvre les dommages corporels et matériels causés à une personne tiers en cas d’accident responsable.

Beaucoup pensent alors pouvoir se passer d’assurance auto en retirant leur véhicule de la circulation. Or, même immobilisée dans un garage, une voiture est susceptible d’occasionner de nombreux dégâts comme un incendie ou une explosion. Pire encore, en cas de vol du véhicule, les dommages provoqués par le voleur pourraient être imputés dans un premier temps au propriétaire.

Assurance pour un parking ou un garage

Réduire les garanties de l’assurance auto

Différents modes de stationnement

Pour bénéficier d’une garantie responsabilité civile, l’assuré doit souscrire au minimum une assurance « au tiers », formule la moins chère, mais aussi la moins protectrice. Attention, ce contrat ne protège en aucun cas le véhicule assuré ou son propriétaire contre un éventuel sinistre. Les automobilistes qui envisagent de prendre le volant de façon exceptionnelle ont, eux, la possibilité de souscrire un contrat « intermédiaire » ou « tous risques » en ajustant les garanties selon leur situation.

Les automobilistes convaincus de ne plus faire circuler leur voiture peuvent souscrire un contrat d’assurance dit « hors-circulation », moyennant une prime annuelle réduite.

Penser à une assurance sur mesure

Si vous n’utilisez que très peu votre voiture, qu’elle reste immobile au garage ou dans un parking privé, vous avez intérêt à vous tourner vers d’autres formes de couvertures. En effet, voici des contrats qui pourraient être mieux adaptés pour vous :

Voiture hors d’état : pas besoin d’assurance

Il existe toutefois une situation dans laquelle un véhicule immobilisé peut être exclu de couverture auto. Pour cela, la voiture doit être hors d’état de nuire ou de circuler. On entend par là que les roues ne touchent plus le sol (en plaçant le véhicule sur chandelles par exemple), mais également que le carburant et la batterie soient enlevés afin d’éviter tout risque d’incendie accidentel.

Cette solution n’est cependant pas à privilégier : sans aucune protection, le propriétaire s’expose à assumer dans leur totalité les dommages causés en cas de sinistre.

Cet article vous a-t-il été utile ?