En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Accident dans un parking : comment déterminer la responsabilité ?

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes
  • 320€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties
Comparer
Comparer

Dans le cas d’un accident de voiture dans un parking, qui doit indemniser qui ? Dans quel cas la responsabilité partagée est-elle appliquée ? Explications.

La loi et les protocoles de l’assurance

Marche arrière mal maîtrisée, sens unique… Vous avez eu des dégâts matériels ou un dommage corporel lors d’un accident parking ? Pour l’assurance auto, il est important de connaître les responsables et les circonstances d’un accident afin de déterminer lequel des conducteurs est admissible à un dédommagement. La loi, elle, est claire : dans un parking ouvert à la circulation publique au rang duquel se trouve par exemple l’aire de stationnement d’un supermarché ou du métro, les règles du Code de la route s’appliquent automatiquement.

parking

Comment déclarer un accident survenu dans un parking ?

Si vous êtes victime d’un accident intervenu dans un parking, il faut faire une déclaration d’accident (cliquez ici pour en savoir plus sur l’assurance parking). Vous devez remplir un constat amiable (voir ci-dessous) et le transmettre à votre assureur. Dans le cas d’un accident sur un parking privé, l’assureur se référera toujours aux circonstances de l’accrochage et des règlements intérieurs du stationnement privatif. Dans tous les cas, il est impératif de remplir correctement et de façon précise le constat amiable.

Le point sur le 50/50

Le partage des responsabilités n’est pas systématique lors d’un accrochage dans un parking. Dans le cas où la voiture endommagée est à l’arrêt, la responsabilité revient à 100% au conducteur du véhicule en mouvement. Toujours dans ce cas de figure, si la voiture à l’arrêt est en stationnement gênant, son conducteur sera également mis en cause et la responsabilité sera alors partagée.

Le conducteur d’une voiture qui quitte son stationnement et heurte un véhicule sur la voie est également entièrement responsable (sauf pour certains cas spécifiques). Il en va de même pour le conducteur d’un véhicule à l’arrêt sur un parking qui heurte une voiture sur sa voie par la portière.

Astuce Malynx !

Rien ne vous oblige à signer un constat amiable si vous n’êtes pas d’accord sur les circonstances de l’accident ! Vous avez 5 jours pour envoyer votre version des faits à votre assureur à la suite d’un accident de la route.

Voiture éraflée dans un parking

Les différents types de sinistre auto

Un sinistre auto est toujours fâcheux, surtout lorsqu’il arrive en l’absence de l’assuré. Ce dernier quitte une voiture en bon état et la retrouve bien éraflée ou avec le rétroviseur qui pend… Heureusement, il arrive parfois que l’auteur de l’accrochage laisse ses coordonnées sur le pare-brise.

  • Si le conducteur victime possède une assurance tous risque, il sera indemnisé en indiquant les coordonnées de l’autre conducteur.
  • Si toutefois l’auteur de l’accident n’a pas la courtoisie de se dénoncer, l’assuré tous risque devra porter plainte auprès des autorités pour obtenir une indemnisation.
  • Les assurés au tiers, en revanche, ne seront pas indemnisés en cas de responsabilité propre ou si l’auteur des faits n’est pas identifié.
  • Autre cas de figure : si le conducteur est en stationnement gênant, la responsabilité peut être partagée.
Cet article vous a-t-il été utile ?