En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Accident de la route : quelle indemnisation par le FGAO ?

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Le FGAO, ou Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages est un organisme qui intervient lorsque le responsable du sinistre n’est pas identifié ou qu’il n’est pas couvert par un contrat d’assurance auto. Sa mission est d’indemniser les victimes d’accidents de la route, mais certaines conditions sont à respecter pour obtenir réparation.

Le FGAO, qu’est-ce que c’est ?

Une mission d’intérêt général

Créé en 1951 sous le nom de Fonds de Garantie Automobile, le FGAO a pour objectif de venir financièrement en aide aux victimes d’accidents de la circulation dans 4 situations précises :

  • Le conducteur responsable de l’accident a pris la fuite et il n’est donc pas identifié ;
  • Le conducteur responsable de l’accident n’a pas d’assurance auto ;
  • Le conducteur responsable de l’accident a une assurance auto, mais le dommage n’est pas couvert par une garantie spécifique ;
  • L’assureur du conducteur responsable de l’accident est insolvable.

Les conditions d’intervention du FGAO

Le FGAO intervient sous certaines conditions :

  • L’accident doit être survenu en France ou dans l’Espace économique européen (EEE) et dans un lieu public ;
  • L’accident doit impliquer un véhicule à moteur ou une personne circulant sur la voie publique ou un animal.

Une prise en charge plafonnées

Alors que les préjudices corporels sont couverts par le FGAO sans limitation de montant, les dommages matériels sont pris en charge sous certaines conditions. Le responsable de l’accident doit rester inconnu/ne pas être assuré et la victime doit avoir subi des dommages corporels.

Le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages n’intervient ainsi jamais lorsque seuls des dégâts matériels sont à déplorer. Par ailleurs, l’indemnisation de dommages aux biens ne peut excéder la somme de 1 220 000€ par sinistre.

Quelle indemnisation ?

Une alternative reste néanmoins envisageable pour obtenir réparation : se tourner vers son assureur auto. Les victimes ayant souscrit une assurance tous risques pourront profiter de la garantie dommages tous accidents comprise dans leur contrat pour couvrir les frais de réparations ou de remplacement de leur véhicule accidenté.

A savoir : les auteurs de l’accident, les voleurs du véhicule et les étrangers ne résidant pas en France ne peuvent jamais prétendre à une indemnisation par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages.

Adresser une demande d’indemnisation

Pour saisir le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages, l’assureur auto et la victime de l’accident doivent chacun adresser à l’organisme une lettre recommandée avec accusé de réception. Il est préférable de joindre un descriptif détaillé des préjudices subis, ainsi que des justificatifs permettant de motiver la demande.

Enfin, la requête doit intervenir dans un délai imparti :

  • Si l’identité du responsable de l’accident est inconnue, la victime dispose de 3 ans pour saisir le FGAO ;
  • Si son identité est connue (dans le cas d’un automobiliste non assuré par exemple), le délai maximum est réduit à 1 an.
Les bons gestes en cas d’accident de la route
Lire l'article
Cet article vous a-t-il été utile ?