En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Assurance auto au comportement : la formule « pay how you drive »

Julien Prioux - mis à jour le

Après la voiture connectée, c’est l’assurance qui devient connectée. Si les formules d’assurance au kilomètre existent auprès de nombreux assureurs, c’est désormais l’assurance auto au comportement qui arrive sur le marché, avec à la clé d’importantes ristournes. Décryptage.

Qu’est-ce que le « pay how you drive » (PHYD) ?

L’assurance auto pay how you drive (traduire, « payez en fonction de votre conduite ») est une formule d’assurance qui consiste à récompenser les conducteurs pour leur bonne conduite en leur proposant une assurance auto moins chère.

Un dispositif électronique installé à l’intérieur du véhicule mesure les informations relatives à la conduite de l’assuré pour les transmettre à l’assurance. Selon les compagnies d’assurance, il est alors possible de bénéficier d’une réduction de la prime d’assurance auto pouvant aller jusqu’à 50%.

L’assurance au comportement est une évolution de l’assurance auto au kilomètre (« pay as you drive » ou PAYD), une couverture dont les cotisations sont calculées en fonction de la distance parcourue chaque mois.

Les données de conduite récoltées

Cette formule d’assurance auto connectée (ou télématique) fonctionne à l’aide d’un boîtier électronique embarqué qui transmet de manière automatique un certain nombre d’informations à la compagnie d’assurance qui détermine alors une note de conduite.

Les données collectées peuvent varier d’une assurance à l’autre :

  • Le kilométrage.
  • La vitesse de la voiture par rapport au trafic ;
  • La prise des virages ;
  • Les accélérations
  • L’intensité des freinages ;
  • Les horaires de conduite ;
  • Les pauses lors des longs trajets ;

La position GPS (ou géolocalisation) fait partie des informations que ce type de boîtier peut transmettre à l’assurance mais ce n’est pas toujours le cas.

A l’instar des formules d’assurance au kilomètre, le PHYD est étroitement encadré par la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) en ce qui concerne la collecte et l’utilisation des données personnelles des assurés.

Une application pour suivre la conduite

Les assureurs proposant des offres d’assurance auto PHYD peuvent mettre à disposition de l’assuré une application pour smartphone facilitant le suivi de la note de conduite et des indicateurs de conduite récoltés. L’application peut également livrer des pistes d’optimisation de conduite et proposer un accès facile à des services d’assistance (en fonction des garanties présentes dans le contrat d’assurance).

Assurance auto Pay how you drive

Une tarification avantageuse et évolutive

Le principe même de l’assurance auto pay how you drive est de proposer aux automobilistes une couverture dont la tarification est faite sur mesure par rapport à leurs habitudes de conduite et l’usage qu’ils ont du véhicule.

En fonction de la note de conduite déterminée par les données collectées par le boîtier électronique, l’assureur peut faire bénéficier au conducteur d’une réduction pouvant évoluer entre 30% et 50% du coût de la prime d’assurance (qui est, elle, déterminée avec les critères de tarification traditionnels).

Pour le moment, aucune assurance auto pay how you drive ne pénalise ses assurés affichant une mauvaise note de conduite avec une surprime.

Une formule avantageuse pour les jeunes conducteurs

Parce que les jeunes conducteurs (considérés comme « profil à risque » par les compagnies d’assurance) pâtissent de tarifs très élevés, une formule d’assurance auto au comportement comme le pay how you drive peut présenter bénéfice financier certain.

Le PHYD permet en effet d’obtenir une réduction des cotisations d’assurance pour bonne conduite de nombreuses années avant de pouvoir bénéficier du fameux bonus 50.

Assurance auto Pay how you drive

L’utilisation des données par l’assurance auto

Comme tous les services demandant à son utilisateur de fournir des données personnelles, l’assurance auto connectée et le pay how you drive soulèvent certaines inquiétudes. Avec la mention de la collecte de données personnelles va de pair l’inquiétude d’une surveillance de l’assuré, un « Big Brother » de l’assurance.

Suivi de la position et de la vitesse du véhicule (avec entente avec les forces de l’ordre en cas d’infraction), prédiction des mauvais comportements (et sanction préventive), personnalisation excessive du risque assuré… Les craintes de cette assurance connectée, encore novatrice, persistent.

Une aide précieuse en cas d’accident ou de vol

Si les possibles dérives inquiètent, l’utilisation des données par l’assureur peut également être à l’avantage de l’assuré. Parce que le boîtier électronique associé à une formule pay how you drive transmet certaines informations, notamment de localisation avec un GPS, à la compagnie d’assurance, ce type de technologie peut s’avérer utile si le véhicule venait à être volé. De même, en cas d’accident, l’assureur sera en mesure de localiser plus facilement la voiture sinistrée pour apporter l’assistance nécessaire.

En matière d’indemnisation, les données collectées pourraient également permettre de déterminer la responsabilité de chaque personne impliquée avec une meilleure précision, limitant par conséquent la fraude à l’assurance.