Le prix de l’assurance auto jeune conducteur : combien ça coûte ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • Jusqu’à 298€* d’économies pour un contrat au même niveau de garantie !

Souvent considérés par les assureurs comme des automobilistes à risque, les jeunes conducteurs sont contraints de payer une prime d’assurance plus élevée que les autres assurés. Comment évoluent les prix de l’assurance auto jeune conducteur au fil des ans, quel budget y consacrer, et comment optimiser son contrat ? Voici ce que vous devez savoir.

Jeune conducteur : pourquoi un prix si élevé ?

Payer plus cher quand on est jeune conducteur peut paraître contradictoire : les moyens financiers de cette catégorie d’assurés sont généralement assez limités. De plus, leur capacité à prendre le volant a été validée officiellement par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière. Alors, pourquoi les jeunes conducteurs paient-ils plus cher que les autres ?

Un tarif proportionnel au risque

La très grande majorité des assureurs auto considèrent les jeunes conducteurs comme étant particulièrement prédisposés à commettre des infractions (volontaires ou involontaires) ou des excès de vitesse… Et donc à causer des accidents de la circulation.

Ainsi, si les prix des contrats d’assurance jeunes conducteurs sont en général très élevés, c’est parce que les assureurs estiment qu’ils encourent plus de risques que les conducteurs expérimentés.

Et les chiffres semblent pencher de leur côté : selon le bilan 2018 de l’Observatoire national interministériel de la Sécurité routière, les 18-24 ans seraient impliqués dans 19% des accidents mortels de la circulation !

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?
Lire l'article

La surprime pour les jeunes conducteurs

Tous les jeunes conducteurs peuvent se voir appliquer une surprime. Il s’agit d’une majoration de la prime d’assurance, qui peut atteindre 100% durant la première année. Celle-ci évolue ensuite avec l’expérience du conducteur, jusqu’à disparaitre complètement au bout de 3 ans sans accident responsable.

Les assureurs auto imposent aussi cette surprime aux conducteurs qui sont restés sans assurance durant 3 ans.

Évolution de la surprime pour les jeunes en période probatoire

Période probatoire Surprime
Première année 100% de majoration
Deuxième année 50% de majoration
Troisième année 25% de majoration
Quatrième année sans accident responsable 0% de majoration

Le choix des formules d’assurance

Le choix de votre formule est bien sûr l’un des éléments déterminants du prix de votre assurance jeune conducteur. Voici donc les offres que proposent la plupart des compagnies :

  • La formule au tiers : c’est la moins chère, mais aussi la moins protectrice des formules. Elle est souvent recommandée pour les voitures d’occasion ;
  • La formule au tiers étendu : cette assurance est à mi-chemin entre l’assurance tous risques et l’assurance au tiersElle inclut généralement l’assurance vol, et l’assurance incendie et l’assurance bris de glace ;
  • La formule « tout risques » : c’est la plus protectrice, mais aussi la plus chère de toutes ;
  • La formule au kilomètre ou « pay as you drive » : elle est recommandée aux conducteurs qui n’ont pas prévu d’utiliser beaucoup leur voiture.
Astuce Malynx !

N’hésitez pas à utiliser un comparateur d’assurance auto ! Cet outil gratuit vous permet d’estimer en quelques clics le meilleur prix d’assurance auto pour jeune conducteur.

Le prix moyen de l’assurance auto jeune conducteur

L’assurance auto pèse lourd sur le budget des jeunes automobilistes. Découvrez le tarif moyen de l’assurance auto jeune conducteur :

La conduite accompagnée : anticipez pour payer moins cher

En matière d’assurance auto, le critère de tarification principal est le risque que vous présentez pour l’assureur. Or, le manque d’expérience sur la route est un facteur de risque important.

C’est pourquoi la conduite accompagnée offre un avantage non-négligeable : le jeune qui a suivi une formation en conduite accompagnée doit logiquement avoir une maîtrise effective de la route et du véhicule.

Là encore, les chiffres sont clairs : les jeunes apprentis ont 4 à 5 fois moins d’accidents que les conducteurs novices passés par un apprentissage classique. C’est en partant de ce constat que les assureurs ont choisi de faire baisser le prix de l’assurance auto jeune conducteur.

Le saviez-vous ? Un jeune en conduite accompagnée conduit en moyenne 3 000 km avant de passer son permis !

Les avantages de la conduite accompagnée

  • Un tarif plus avantageux que celui du contrat jeune conducteur : 50 % de surprime l’année 1, 25% l’année 2, voire la suppression totale de la surprime ;
  • Une plus grande facilité à trouver un assureur ;
  • Un réel gain pour faire baisser la prime d’assurance auto.

chiffres conduite accompagnee

Comment payer moins cher son assurance auto jeune conducteur ?

Vous êtes jeune conducteur et vous chercher à payer moins cher le prix de votre assurance auto ? Plusieurs astuces peuvent vous permettre de diminuer votre budget voiture.

Voici le top 5 des astuces pour réduire le prix de l’assurance jeune conducteur :

  • Faites jouer la concurrence en comparant les offres d’assurance auto pour trouver les tarifs les plus intéressants du marché ;
  • Déclarez-vous en tant que conducteur secondaire ;
  • Misez sur l’occasion ;
  • Commencez à rouler avec un petit véhicule ;
  • Optez pour une assurance au tiers.

1. Comparez les offres d’assurance jeune conducteur

Pour être certain d’obtenir le meilleur prix sur leur assurance auto, les jeunes conducteurs ont tout intérêt à faire jouer la concurrence. En effet, les prix varient énormément en fonction des garanties souscrites et de l’assureur choisi. Utiliser un comparateur d’assurance auto, c’est donc l’occasion de faire baisser la facture.

2. Enregistrez-vous en tant que conducteur secondaire

Saviez-vous qu’il était possible de vous enregistrer en tant que conducteur secondaire sur le véhicule de vos parents ou d’un membre de votre famille ? En effet, s’il n’est pas le conducteur principal du véhicule, un jeune conducteur peut être désigné en tant que second conducteur.

En se mettant d’accord à l’avance avec la compagnie d’assurance, l’un de vos proches peut vous déclarer comme un jeune conducteur dans son contrat. Cette astuce peut vous faire économiser la surprime jeune conducteur, le temps de devenir un automobiliste confirmé (3 ans aux yeux des assureurs).

Le conducteur déclaré secondaire doit conduire la voiture de manière occasionnelle. Si en réalité il en est le conducteur principal, l’assurance peut annuler le contrat.
.

Notez que l’assureur peut choisir de majorer la prime d’assurance des titulaires du contrat. Pas de panique cependant, cette solution est relativement économique pour la personne qui accepte de vous ajouter dans son contrat auto !

Les avantages du statut de conducteur secondaire :

  • Vous profitez de l’assurance auto du conducteur principal pour acquérir de l’expérience ;
  • Vous évitez la surprime d’assurance jeune conducteur.

3. Achetez une voiture d’occasion

Conduire en voiture neuve augmente considérablement le coût des cotisations d’assurance jeune conducteur. En choisissant une voiture d’occasion, vous diminuerez les craintes de votre assureur et pourrez bénéficier d’un prix plus avantageux.

Les sites de petites annonces regorgent de voitures d’occasion qui attendent leur propriétaire, et les concessionnaires sont le plus en plus nombreux à en proposer à la vente. Et en plus, en cas d’accident, les pièces d’occasion sont beaucoup moins chères à l’achat.

4. Commencez à rouler avec un petit véhicule

Le prix de l’assurance auto jeune conducteur varie beaucoup selon le modèle de votre voiture. En effet, la valeur et la puissance du véhicule sont des critères clés pour calculer le montant de la prime d’assurance auto. Ainsi, plus la voiture est chère et puissante, plus l’assureur vous proposera une prime élevée ! C’est pourquoi un petit modèle vous coûtera beaucoup moins cher à assurer.

5. Optez pour une assurance au tiers

Pour assurer votre premier véhicule, vous pouvez opter pour une assurance au tiers plutôt que pour une assurance tous risques. En effet, ce type d’assurance peut-être tout à fait suffisant pour un véhicule de faible valeur.

Cet article vous a-t-il été utile ?