Comment éviter une surconsommation électrique et économiser sur ma facture d’énergie ?

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

Facture d’électricité trop salée ou volonté d’entrer dans une logique écologique, tous les motifs sont bons pour éviter la surconsommation électrique ! LeLynx.fr vous aide à y voir plus clair sur ce phénomène en mettant le doigt sur les objets les plus énergivores et les comportements à adopter pour faire baisser votre consommation d’énergie.

Définition de la surconsommation électrique

C’est une situation qui peut arriver, quel que soit votre fournisseur d’électricité, alors autant en savoir davantage sur cet épineux sujet.

La consommation électrique d’un foyer

Pour parler de la surconsommation électrique, il convient d’abord de savoir avec certitude ce qu’est la consommation électrique.

Il s’agit de la somme de la consommation électrique de chaque appareil fonctionnant à l’électricité et se trouvant dans un foyer. Cela concerne par exemple votre sèche-linge, votre machine à laver, votre réfrigérateur ou encore votre micro-ondes, comme tant d’autres objets que vous utilisez au quotidien. Cette somme s’exprime en kilowattheures (kWh).

Tous les appareils électriques n’ont pas besoin de la même quantité d’électricité pour remplir leur mission correctement. Certains sont très énergivores, même en état de veille.

La surconsommation électrique 

On considère qu’il y a un phénomène de surconsommation électrique lorsque la consommation électrique totale de votre domicile est supérieure à un niveau de consommation « normal ». Autrement dit, si votre équipement électrique a un besoin plus important d’électricité pour fonctionner qu’habituellement, il y a une surconsommation !

Comment sait-on qu’on est en situation de surconsommation électrique ?

De manière générale, vous êtes le plus souvent alerté sur une probable surconsommation électrique car vous recevez des factures d’électricité aux montants bien plus élevés que ceux auxquels vous avez été habitué. Afin de vérifier le niveau de votre consommation électrique, suivez nos étapes.

Astuce Malynx !

Avez-vous bien pensé à regarder si vous aviez un mode de facturation au réel ou bien un mode de facturation sur la base d’une estimation ? Regardez votre facture d’électricité ou consultez votre espace personnel, selon votre abonnement. Le mode de présentation et de facturation diffère d’un fournisseur à l’autre et peut fausser votre interprétation de la consommation électrique !

Evaluer sa consommation d’électricité

surconsommation électrique

Prendre connaissance de sa consommation électrique peut se faire de différentes façons si vous avez un compteur électrique traditionnel ou un nouveau compteur communicant Linky.

Si vous possédez un compteur traditionnel

Vous avez choisi le mode de facturation au réel

Prenez appui sur vos anciennes factures, notamment en prenant la période où vous étiez le plus souvent chez vous et aviez le plus besoin de vous chauffer, traditionnellement la saison hivernale. Cela est plus représentatif de votre consommation. Comparez cette période à l’hiver que vous êtes en train de vivre et procédez à un calcul simple pour voir combien de kWh supplémentaires sont générés.

Vous avez choisi le mode de facturation sur la base d’une estimation

Prenez l’échéancier (document qui indique pour chaque mois le montant et la date du prélèvement que vous subirez) que votre fournisseur vous a envoyé cette année pour le comparer à votre consommation réelle de l’année dernière. Ceux-ci vous paraissent-ils étrangement différents ?

Afin de se baser précisément sur les chiffres, vous pouvez pratiquer l’auto-relève ! Cela signifie que vous devrez comparer les index, et non les estimations, relevés l’année dernière et les index que vous viendrez tout juste de relever chez vous. N’oubliez pas de vous référer à la bonne période, c’est-à-dire la même qu’aujourd’hui, pour les index de l’année passée.

Si vous possédez un compteur intelligent Linky

Vous le savez sans doute, le principe du compteur Linky est le suivant : il transmet directement vos données de consommation électrique en temps réel à Enedis, le gestionnaire du réseau électrique en France. Enedis va transférer vos données à votre fournisseur électrique.

Ainsi, si vous avez un compteur Linky, la démarche est extrêmement simple : il vous suffit de vous connecter à votre espace client, sur le site Internet de votre fournisseur, pour connaître votre consommation électrique !

Vous n’êtes pas forcément en cause dans cette surconsommation électrique ! Si vous avez analysé l’écart entre votre index actuel et l’index relevé sur les factures et qu’ils ne correspondent pas, il peut tout à fait s’agir d’une erreur du côté de votre fournisseur (erreur d’un technicien par exemple). Votre fournisseur peut aussi vous avoir attribué un mauvais Point de Livraison (PDL).

Les questions à se poser si vous soupçonnez une surconsommation électrique dans votre loyer

Essayez de répondre aux questions suivantes pour tenter d’établir les raisons de votre niveau élevé de consommation électrique :

  • Avez-vous changé vos habitudes de consommation ? Par exemple, est-ce qu’un nouveau membre de la famille vous a rejoint dans la maison ou bien faites-vous plus de machines qu’avant, etc. ? Êtes-vous passé au chauffage électrique ?
  • Avez-vous acheté un nouvel appareil électrique ? Le branchez-vous en même temps que les autres ou à part ?
  • A logement égal/situation égale : avez-vous à peu près la même facture ? Si vous avez la possibilité de comparer avec un autre ménage, n’hésitez pas à en avoir le cœur net.

Quelle est la consommation moyenne d’électricité en France ?

Pour ce qui est de la consommation électrique en France, sachez qu’en moyenne, une famille dépense 1726€/an lorsqu’elle souscrit une offre duale : comprenant gaz et électricité, aux tarifs réglementés de vente (TRV). En comparaison, cela représente 870€/an pour une personne seule et 1192€/an pour un couple.

Si un logement utilise exclusivement l’électricité (chauffage, eau chaude, cuisson) et que sa surface est de 30 m², le ménage y résidant va payer environ 991€/an, ce qui correspond à une consommation de 5450 kWh.

En 2020, on estime que la consommation moyenne d’électricité par an et par personne s’élevait à hauteur de 2223 kWh.

Voici un tableau récapitulatif sur la consommation électrique moyenne des Français :

Puissance du compteurConsommation/an (option Base)Consommation moyenne/an (option Heures Pleines / Heures Creuses)
31 300 kWh2 600 kWh
62 700 kWh5 200 kWh
94 000 kWh9 000 kWh
125 300 kWh12 000 kWh
156 800 kWh14 200 kWh

Quelle sont les causes de la surconsommation électrique ?

Quand votre compteur est en cause

Le compteur électrique peut parfois être à l’origine de cette situation de surconsommation, même si c’est une faible proportion des cas ! Que faire si vous êtes persuadé qu’un dysfonctionnement de votre compteur vous cause du tort ?

Contactez votre fournisseur d’énergie. Celui-ci appellera Enedis, qui dépêchera un technicien sur place.

Enedis n’envoie pas des techniciens selon votre bon vouloir, c’est pourquoi il facturera 38,11€ TTC (vérification visuelle) ou 343,99€ TTC (vérification métrologique) si le compteur n’est aucunement défectueux. En revanche, il ne vous facturera rien si sa présence sur place était nécessaire et qu’un besoin de réparation s’imposait.

Installation électrique mal entretenue

Un « courant de fuite » peut être à l’origine de votre surconsommation électrique. Il s’agit d’un courant qui passe des conducteurs d’un circuit électrique à la terre ou bien à d’autres éléments conducteurs qui ne devraient pas rentrer en ligne de compte comme une carcasse ou une poutre métallique. En plus de favoriser la perte d’énergie, c’est un phénomène qui peut s’avérer extrêmement dangereux pour vous.

Parfois, cela est dû à une installation électrique mal entretenue. N’hésitez pas à vérifier l’état de celle-ci à l’aide d’outils adaptés comme la pince multimètre. Mais ce problème est également dû à d’autres facteurs au sein de la maison comme une mauvaise isolation, un défaut d’humidité, etc.

A savoir également : une chaudière non entretenue peut faire grimper votre facture électrique de 12% supplémentaire ! Pensez à la faire vérifier une fois par an !

Un équipement électroménager énergivore

etiquette-energie-electromenager

Les appareils électriques de votre maison n’ont, par essence, pas tous la même consommation en énergie. Certains ont des besoins électriques bien plus lourds que d’autres : le fameux réfrigérateur et le sèche-linge sont les premiers sur la liste !

Cependant, il y a un point sur lequel tous les appareils électriques se ressemblent : lorsqu’ils sont vieux ou défectueux, ils consomment davantage et entraînent de façon quasi certaine une surconsommation électrique.

Cela s’explique logiquement : si votre micro-ondes est endommagé à un endroit, il va fournir plus d’électricité pour maintenir une température élevée lorsqu’il sera en chauffe, afin de combler ce défaut.

La fraude ou le vol d’électricité

C’est plus rare mais cela peut arriver : la fraude au compteur électrique ! Quelqu’un se sert de votre compteur électrique à votre insu et vous payez ses consommations en plus des vôtres.

Il est en réalité très difficile de porter plainte dans une pareille situation, même si Enedis peut engager une procédure pénale contre la personne à l’origine de cet acte.

Que faire en cas de surconsommation électrique ?

Les appareils les plus énergivores

La surconsommation électrique au sein de la maison est due à l’utilisation de ces appareils, parfois simultanément :

  • Le réfrigérateur ;
  • Le congélateur ;
  • La machine à laver ;
  • Le lave-vaisselle ;
  • Le four ;
  • Les plaques de cuisson et le micro-ondes ;
  • Le radiateur (radiateur électrique ou non);
  • Le climatiseur ;
  • L’ordinateur ;
  • La télévision ;
  • La box internet ;
  • La console de jeux.
Une mention toute spéciale est à faire pour le chauffe-eau, d’autant plus s’il est électrique car il peut consommer entre 1000 et 2000 kWh/an selon les foyers, ce qui amène parfois à un supplément de 20% sur votre facture d’électricité !

Les conseils pour éviter de surconsommer… et faire baisser sa facture d’électricité

En recherche d’astuces pour freiner cette surconsommation électrique et surtout pour faire des économies ? Jetez un œil à la liste suivante :

  • A l’achat d’un nouvel appareil électrique : favorisez une classe énergétique haute telle que A ou B ! L’appareil sera plus cher à l’achat mais vous permettra de réduire votre consommation électrique et d’économiser des frais sur le long terme contrairement à un appareil de moindre qualité ;
  • Entretenez votre chauffe-eau au moins une fois par an ;
  • Dégivrez votre congélateur une fois par trimestre (plus celui-ci est glacé, plus il consomme d’énergie pour maintenir la température froide) ;
  • Ne laissez pas vos appareils électriques en veille mais débranchez-les ! Ceux-ci continuent toujours de consommer, même dans ce mode « réduit » : cette action est à la fois économique et écologique ;
  • Une pensée particulière pour les chargeurs de téléphone ou d’ordinateurs : ôtez-les des prises électriques lorsque vous ne les utilisez pas. Si ce n’est pas un réflexe immédiat, essayez d’établir une routine de vérification des prises tous les soirs ;
  • Favorisez les multiprises avec des switchers on/off. Le voyant lumineux est un bon indicateur pour penser à éteindre la prise et à débrancher vos appareils ;
  • Baissez vos radiateurs d’1° si possible l’hiver : cela peut alléger votre facture de 7% selon l’ADEME ;
  • Diminuez le temps de préchauffage dans le four en sortant vos aliments plus longtemps à l’avance à l’air libre !
 

La surconsommation est-elle liée au compteur Linky ?

Selon le Baromètre 2019 du Médiateur National de l’énergie, une majorité de Français, 77 %, croient que le compteur Linky ne leur permettra pas de faire des économies sur la consommation énergétique !

Enedis a démenti ce lien entre surconsommation volontaire et pose du compteur Linky. L’entreprise a affirmé que le compteur intelligent possédait les mêmes caractéristiques de calcul que les anciens compteurs et qu’il répondait aux mêmes normes de comptage (données par des laboratoires indépendants). Ainsi, la hausse des coûts sur la facture d’électricité s’expliquerait simplement par un dysfonctionnement du compteur traditionnel et vieillissant, creusant l’écart avec le report réel des données électriques transmises par Linky.