Estimer la consommation de votre installation électrique

  • 1 minute pour comparer les offres du marché
  • Jusqu'à 174€ d'économies* pour un contrat d'électricité

Qu’il s’agisse de chauffer votre logement ou de profiter de l’eau chaude, votre installation électrique est généralement mise à contribution… avec un impact important sur votre facture d’électricité. Bien gérer la consommation électrique de votre chauffage, chaudière ou ballon d’eau chaude est capital pour faire des économies.

Pourquoi calculer sa consommation électrique ?

Votre consommation d’électricité est calculée en kilowattheure (KWh) pour chaque installation, chaque équipement, chaque appareil électrique et même la moindre ampoule présente dans votre logement.

Connaître votre consommation moyenne à l’année est un avantage pour :

  • Adopter les bons gestes au quotidien pour ne pas consommer inutilement ;
  • Bien choisir vos futurs équipements électriques et ainsi limiter votre consommation ;
  • Changer de fournisseur d’électricité en comparant le prix du kWh dans chaque offre.
Astuce Malynx !

Pour réduire votre facture d’électricité, faites appel à un comparateur de fournisseur d’électricité afin de faire des économies !

Comment bien calculer votre consommation d’électricité

Chauffage, eau-chaude, éclairage… autant d’éléments indispensables de votre habitation qui consomment quotidiennement de l’électricité et ont un impact conséquent sur votre facture d’électricité. Que ce soit pour réaliser des économies ou au moment de remplacer un équipement, il est indispensable de bien calculer votre consommation pour faire le bon choix et adopter les bons gestes.

Votre consommation en électricité est calculée en kilowattheure – ou KWh – pour chaque équipement, chaque appareil et même chaque ampoule présente dans votre logement, qui possède toujours une indication de consommation moyenne. Votre fournisseur d’électricité doit quant à lui vous indiquer le prix d’électricité (en kWh) sur votre facture, ce qui vous aide à estimer le coût de chaque élément de votre installation.

Votre facture d’électricité comprend une part fixe (couramment appelée abonnement) et une part variable qui correspond à votre consommation en électricité.

Les 4 facteurs suivants vous aident à déterminer votre consommation d’électricité moyenne :

  • La durée et la fréquence d’utilisation de chaque appareil ;
  • La puissance et la classe énergétique de vos installations et équipements ;
  • Le nombre de personnes qui occupent votre logement (enfants et adultes) ;
  • Vos habitudes quotidiennes (lumières allumées, appareils en veille…).

La formule à utiliser

En fonction de ces facteurs, 3 données sont à utiliser pour calculer la consommation en kWh d’un appareil électrique :

  • la puissance de votre appareil électrique, indiquée en watts (W) sur sa fiche technique ;
  • le nombre d’heures par jour pendant lesquelles l’appareil fonctionne ;
  • le nombre de jours par an pendant lesquels l’appareil fonctionne.

La formule pour calculer la consommation moyenne de l’appareil en question est la suivante :

[nombre d’heures]  x [nombre jours] x ([puissance en watts] / 1 000) = nombre kWh

A titre d’exemple, une ampoule à incandescence d’une puissance de 60W utilisée tous les jours de l’année 365 jours environ 5h par jour consommera, en moyenne, 110 kWh chaque année. Le calcul est le suivant 5 x 365 x (60/1 000) = 110.

Exemple : une ampoule à incandescence d’une puissance de 60W utilisée tous les jours de l’année 365 jours environ 5h par jour consommera, en moyenne, 110 kWh chaque année. Le calcul est le suivant 5 x 365 x (60/1 000) = 110.

Additionnez la consommation électriques de vos appareils et équipements pour connaître votre consommation moyenne d’électricité chaque année. Cela vous aidera à piloter votre utilisation de l’électricité au quotidien et de réduire votre facture.

Prendre en compte la puissance du compteur électrique

La puissance de votre compteur électrique conditionne la quantité d’électricité que votre installation peut recevoir et plus concrètement le nombre d’appareils électriques que vous pouvez brancher simultanément. Cette puissance est donc capitale pour déterminer quel type de chauffage, de chaudière ou même de chauffe-eau vous pouvez installer dans votre logement.

En France, la plupart des compteurs électriques disposent d’une puissance entre 3 kVA et 12 kVA, la puissance la plus répandue étant 6 kVA. Celle-ci est indiquée sur la facture envoyée par votre fournisseur d’électricité ou sur le compteur directement.

Si la puissance de votre compteur n’est pas suffisante pour votre installation électrique, vous pouvez faire une demande de changement de puissance auprès du gestionnaire de réseau Enedis. Seul un technicien d’Enedis est apte à réaliser cette modification, qui vous sera facturée.

Estimer la consommation électrique de vos appareils

Le chauffage, un gros poste de consommation

Sans surprise, le chauffage figure parmi les postes de consommation d’énergie les plus importants de votre logement. C’est d’autant plus vrai dans les régions les plus froides ou présentant le climat le plus rude, notamment en hiver.

Pour cette raison, il est indispensable de bien choisir votre chauffage afin de consommer de l’électricité le plus intelligemment possible et ne pas vous retrouver avec une facture d’énergie trop importante. Le chauffage électrique est une des options principales pour chauffer votre logement tout au long de l’année, à condition de bien le choisir.

Vous voulez baisser votre facture d’électricité ? Comparez les fournisseurs sur LeLynx.fr et optez pour le plus avantageux. C’est simple, rapide et totalement gratuit !

Calculer la puissance d’une chaudière électrique

Avant d’acheter votre chaudière électrique, il est important de calculer la puissance dont vous avez besoin pour chauffer votre logement. Cette puissance est importante pour estimer au mieux votre consommation d’électricité mais également vous assurer que votre compteur électrique possède une puissance suffisante.

Les critères à prendre en compte pour déterminer la puissance de votre chaudière sont :

  • La température (exprimée en degrés Celsius) souhaitée dans votre logement ;
  • Le volume à chauffer (exprimé en mètres cube ou m3), calculé simplement en multipliant la surface au sol par la hauteur au plafond ;
  • La qualité d’isolation de votre habitation ;
  • L’indice de température extérieur (ITE) spécifique à l’endroit où vous résidez ;
  • Aux déperditions de chaleur de votre logement.

Les gestes simples pour économiser

Avant même de piloter votre consommation au kWh près ou de vous engager dans des travaux de rénovation énergétique pour votre logement, vous pouvez déjà réaliser quelques gestes simples pour faire des économies sur votre facture d’électricité :

  • Contrôlez la température dans chaque pièce du logement :

Toutes les pièces de votre maison ou appartement ne sont pas occupées en permanence et ne nécessitent donc pas d’être chauffées toute la journée. C’est notamment le cas des chambres et des salles de bain. Il est conseillé de se limiter à une température de 17°C pour les chambres quand les pièces à vivre sont idéales à 19°C pour réduire votre consommation de chauffage.

  • Bloquez les entrées d’air froid :

Pour ne pas perdre de précieux degrés et avoir à consommer plus, fermez bien les inserts de cheminées et les portes donnant vers l’extérieur ou sur des pièces non chauffées comme un sous-sol, un cellier ou une cave. N’hésitez pas à calfeutrer les portes avec des boudins si besoin.

  • Baissez le chauffage lorsque vous vous absentez :

Lorsque vous sortez, il est bien entendu inutile de chauffer votre logement à la même température que si vous étiez là. Baissez simplement de quelques degrés la température de la maison ou de l’appartement pour faire des économies, et si vous vous absentez quelques jours, pensez à mettre votre système de chauffage en position hors gel.

  • Conservez bien la chaleur à l’intérieur du logement :

Notamment lors de périodes de grand froid, fermez vos volets pour conserver un maximum de chaleur en limitant les déperditions par les vitrages.

  • Si possible, pensez à calorifuger vos installations

Calorifuger consiste simplement à mieux isoler votre installation de production d’eau chaude sanitaire. Concrètement le calorifugeage vous aide à limiter les pertes d’énergie lors de la distribution d’eau chaude dans votre logement. Le procédé est notamment efficace lorsque les points d’eau sont éloignés de la source de production ou quand vos canalisations traversent des pièces non chauffées (garages, caves…).

Cet article vous a-t-il été utile ?