En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Grèves : de nouvelles coupures d’électricité pendant les vacances de Noël

La Confédération générale du travail (CGT) Energie a annoncé mercredi vouloir continuer les coupures d’électricité volontaires durant les vacances de Noël, en signe de protestation contre la réforme des retraites.

Depuis 2 semaines, de plus en plus de Français se demandent s’ils vont subir une coupure d’électricité dans leur logement. En effet, depuis le début du mouvement de contestation contre la réforme des retraites, ces actions se multiplient dans toute la France. Par exemple, mardi 17 décembre, 90 000 foyers en Gironde, à Lyon, à Orléans et à Nantes ont été notamment concernés.

Mercredi au micro de RTL, la CGT Energies-RTE a prévenu que ces coupures d’électricité allaient continuer pendant les fêtes de fin d’année. « Quand on veut agir sur une zone d’activité, par exemple, on peut avoir du collatéral et se retrouver avec des usagers qui sont privés d’énergie pendant une heure et demi », a précisé son secrétaire général Sébastien Menesplier.

Que dit la loi ?

Cependant, du côté d’Enedis, le gestionnaire de réseau d’électricité, on dénonce davantage « des actes de malveillance » qui auraient touché au total entre 150 000 et 200 000 foyers en France. L’entreprise a même d’ores et déjà annoncé qu’elle portera plainte de manière automatique contre les auteurs de ces faits.

Les agents responsables de ces coupures de courant volontaires s’exposent tout d’abord à des sanctions disciplinaires de la part de leur employeur RTE, le réseau de transport d’électricité. D’autre part, ils s’exposent également à des poursuites judiciaires au motif qu’ils se rendent coupables « d’intrusion dans les ouvrages électriques et manœuvres non autorisées sur le réseau électrique ».