En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Qu’est-ce qu’une franchise ?

Claire Tourdot - mis à jour le

En cas d’accident de la route responsable, une somme reste à la charge de l’assuré pour couvrir les réparations du véhicule : c’est ce qu’on appelle une franchise. En fonction des assureurs, son montant peut considérablement varier. La franchise constitue ainsi un critère à ne pas négliger lors de la souscription d’un contrat d’assurance auto.

« Vol de véhicule », « incendie », « bris de glace », « dommage collision », « protection juridique »… toutes ces garanties optionnelles sont le plus souvent accompagnées d’une franchise. On désigne par ce terme la somme d’argent non remboursée par l’assureur à la suite d’un accident dont l’assuré est responsable, ou sans tiers responsable identifié. Ce montant peut soit prendre la forme d’une somme fixe en euros, soit correspondre à un pourcentage du montant de l’indemnisation.

A quoi sert une franchise en assurance auto ?

Accident responsable et franchiseLa franchise automobile a pour principal objectif de responsabiliser les automobilistes. Les assureurs partagent ainsi  les risques avec leurs assurés, si un accident responsable survient : chacun est dans l’obligation de couvrir une partie de la somme à rembourser.

Selon la formule d’assurance souscrite – au tiers, intermédiaire ou tous risques -, le montant de la franchise auto peut passer du simple au double : il convient donc de bien comparer les contrats afin d’éviter les contraintes financières en cas de sinistre responsable. Aussi, un contrat peu coûteux (au tiers) affichera sans aucun doute une franchise élevée, assortie de dépenses conséquentes en cas d’accident, comparée à un contrat plus complet (tous risques).

Différents calculs de franchise automobile

Les franchises auto sont déterminantes dans le calcul de la prime d’assurance auto. On en rencontre généralement 4 types :

  • La franchise simple ou relative. Si le montant des dégâts est inférieur à la franchise mentionnée sur le contrat, la totalité des frais est à la charge de l’assuré. Dans le cas contraire, l’assureur prend en charge l’intégralité des frais de réparations ;
  • La franchise absolue. L’assureur auto verse une indemnité déduite de la franchise restant à la charge de l’assuré ;
  • La franchise kilométrique est valable pour la garantie assistance. Elle indique en kilomètres le seuil à partir duquel l’assistance entre en vigueur. Il est préférable d’opter pour l’assistance « 0 kilomètre », qui dépanne un assuré même à son domicile ;
  • La franchise en jours fixe le nombre de jours pendant lesquels une garantie reste valable, notamment pour le cas d’un véhicule de remplacement.