Comparez les mutuelles pour taxi et VTC

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Réalisez jusqu’à 425€* d’économies en comparant votre mutuelle santé !

Les taxis et les VTC ont eux aussi besoin d’une mutuelle. Mais leur statut leur offre un choix un peu plus compliqué que la normale. Alors comment faire pour choisir ? LeLynx.fr vous aide à y voir plus clair !

Quels sont les avantages à prendre une mutuelle en tant que taxi et VTC ?

Les avantages sont évidemment les mêmes que pour n’importe qui. Avant tout protéger sa famille comme se protéger soi-même. D’autant plus que chauffeur de taxi ou VTC sont des métiers qui demandent une santé de fer. Alors, pour les frais en soins optiques, soins auditifs ou possible hospitalisation, cela coûte vite très cher. Tout n’est pas forcément remboursé à 100% par la Sécurité sociale. De plus, être assis toute la journée (ou soirée) est plus propice à attraper certaines pathologies. Autant dire qu’une bonne mutuelle est indispensable, professionnellement comme personnellement.

A quelle mutuelle a-t-on le droit lorsqu’on est TNS ?

Ainsi, les chauffeurs de taxi et certains VTC disposent du statut de TNS (travailleur non-salarié). C’est-à-dire qu’ils ne bénéficient pas de la loi de 2016, où ils travaillent mais ne souscrivent pas à la mutuelle obligatoire de leur entreprise. Alors quelle mutuelle choisir avec ce statut particulier ? Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que le rôle d’une mutuelle TNS est de prendre en charge le ticket modérateur. Mais aussi les principaux postes de santé à hauteur du niveau de remboursement déterminé à la souscription du contrat pour chaque garantie santé. Il est donc important de bien préciser quels sont ses besoins en terme de frais médicaux courants, frais dentaires ou frais d’hospitalisation.

Par exemple, vérifier si sa mutuelle propose ou non le tiers payant.

Il existe deux types de tiers payant : le total (où vous n’avez aucun frais à régler auprès du médecin) et le partiel (où vous payez le ticket modérateur, soit la part des frais non pris en charge par l’Assurance maladie). Ou encore, faire attention au délai de carence (période durant laquelle vous ne pouvez obtenir aucun remboursement).

Qu’est-ce que la loi Madelin ?

Les taxis et VTC sont particulièrement concernés par la loi Madelin. En effet, il s’agit pour eux de leur complémentaire santé en tant que travailleurs non-salariés. Créée en 1994, la loi Madelin permet aux TNS d’avoir un contrat de mutuelle qui complète les remboursements de l’Assurance maladie. Et ce, en partie ou totalité à concurrence des frais réels engagés, et en fonction du niveau de couverture retenue. Certaines dépenses de santé dites « hors nomenclatures » non remboursés par l’Assurance maladie peuvent être prises en charge par la complémentaire santé Madelin.

Pour une mutuelle TNS, en fonction des contrats santé Madelin, il peut y avoir des délais d’attente ou un plafonnement de remboursement des frais de santé sur certaines prestations en l’absence de couverture mutuelle santé antérieur équivalente. Par ailleurs, il existe différents types de contrat de mutuelle Madelin.

Les contrats santé Madelin individuels

Les contrats santé Madelin individuels permettent au TNS d’être assuré et éventuellement d’assurer les membres de sa famille. Mais attention, uniquement s’ils sont ses ayants-droit au sens du régime de l’Assurance maladie des travailleurs indépendants. C’est-à-dire qu’ils doivent dépendre du même régime d’Assurance maladie. Si les ayants-droit dépendent d’un autre régime (comme la Sécurité sociale), la fraction de cotisation du contrat de complémentaire santé Madelin les concernant ne sera pas déductible. En général, les contrats santé Madelin individuels ont l’avantage d’être souples et permettent de moduler les garanties en fonction des besoins d’assurance comme les renforts dentaires, optiques, hospitalisation.

Les contrats mutuelle Madelin de groupe

Les contrats mutuelle Madelin de groupe sont, quant à eux, proposés en général, au gérant majoritaire. Là aussi, on peut diviser en deux ces contrats : individuel et familial.

Ce dernier type de contrat est intéressant pour les familles nombreuses car le coût du contrat est indépendant de la composition familiale. En effet, qu’il y ait 2, 3, 5 ou 6 assurés, le coût de la cotisation est le même. La totalité de la cotisation est déductible (même la part des ayants-droit rattachés à un autre régime que celui des professions indépendantes). Dans le cadre d’une souscription en garantie famille, étant donné que la cotisation du contrat n’est pas individualisée, l’assureur fournira une attestation de déductibilité pour l’intégralité de la cotisation de contrat Mutuelle Madelin.

A quelle mutuelle a-t-on le droit lorsqu’on est auto-entrepreneur ?

Certains VTC ou taxi (plus souvent les VTC) ont le statut d’auto-entrepreneur. A quelles options ont-ils le droit comme mutuelles ? Eléments de réponse.

La complémentaire santé en tant qu’ayant-droit

L’auto-entrepreneur a bien sûr le droit à la Sécurité sociale comme tout citoyen. Mais il peut aussi souscrire à la complémentaire santé de son conjoint en tant qu’ayant-droit. C’est-à-dire que si son mari, partenaire de PACS ou concubin souscrit à la mutuelle obligatoire de son entreprise, il pourra en bénéficier lui aussi. Dans ce cas-là, pas besoin d’avoir une couverture santé individuelle.

La complémentaire santé individuelle

Il existe un second choix pour l’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur), c’est la complémentaire santé individuelle. Il s’agit d’un contrat de complémentaire santé spécialement adapté aux travailleurs indépendants lié au contrat santé Madelin (voir ci-dessus). Toutefois, la différence avec un TNS est qu’il peut en bénéficier mais qu’il ne peut pas déduire ses cotisations de son bénéfice imposable puisqu’il est soumis au régime micro-BIC (régime fiscal auquel sont soumises les micro-entreprises qui exercent une activité industrielle, artisanale ou commerciale et qui réalisent un chiffre d’affaires ne dépassant pas un certain plafond) ou micro-BNC (permet aux personnes physiques qui exercent une petite activité non commerciale de profiter de formalités ultra-simplifiées au niveau social, fiscal et comptable).

Comment bien choisir sa mutuelle taxi et VTC ?

En résumé, taxi, VTC, contrat Madelin, individuel, familial, artisan, etc. Le choix est vaste et les options sont nombreuses. Tout dépend des besoins de remboursements, de la situation professionnelle, etc. Or, selon une étude LeLynx.fr, les affiliés au régime TNS choisissent en majorité les niveaux de remboursement les plus faibles en ce qui concerne les soins courants (43%) et les frais liés à l’hospitalisation (44%). Pourtant, les travailleurs non-salariés ont des besoins plus élevés que les salariés au régime général, sur l’ensemble des postes de santé (2 à 3 points de plus sur une prise en charge maximum de niveau 4).

RÉPARTITION DES NIVEAUX DE REMBOURSEMENT PAR POSTE DE SANTÉ (TNS)

Poste de remboursement

Niveau 1

Niveau 2

Niveau 3

Niveau 4

Dentaire

32%

20%

15%

33%

Hospitalisation

44%

20%

15%

22%

Optique

34%

17%

18%

32%

Soins médicaux

43%

20%

16%

21%

Voilà pourquoi il est essentiel au vu des frais que cela engendre que les taxis ou VTC choisissent au mieux leur complémentaire santé. Dans ce choix compliqué, beaucoup de choses sont à prendre en compte tant il y a de paramètres que ce soit fiscalement ou monétairement parlant. Ainsi, n’hésitez pas à comparez sur LeLynx.fr. Sur notre site, vous n’aurez qu’à remplir un formulaire avec vos informations et vos besoins. C’est gratuit et sans engagement. En moins de 5 minutes, nous comparons pour vous les prix des assureurs sur le marché français et nous vous proposons la meilleure offre pour vous et votre situation. Alors, ne perdez pas de temps, comparez sur LeLynx.fr !

Cet article vous a-t-il été utile ?