Fraude au compteur : techniques et sanctions

  • 1 minute pour comparer les offres du marché
  • Jusqu'à 174€ d'économies* pour un contrat d'électricité

Trafiquer votre compteur électrique pour faire quelques économies sur votre facture d’électricité présente un risque certain d’être découvert et de subir les sanctions, financières et pénales qui en découlent. Que risquez-vous en cas de manipulation frauduleuse ? Et comment faire des économies en toute légalité ?

Quelles sanctions si je trafique mon compteur ?

Les sanctions prévues pour une fraude au compteur électrique

Avant même de détailler les différentes techniques utilisées par les fraudeurs pour payer moins cher (voire pas du tout) leur électricité, il est important de rappeler les sanctions dont vous êtes passible si vous trafiquez votre compteur électrique.

  • Première sanction à prendre en compte : vous devrez obligatoirement vous acquitter de la facture de régularisation pour la consommation non payée suite à la fraude. La facture d’électricité peut ainsi couvrir plusieurs années et atteindre des sommes importantes ;
  • Deuxième pénalité : vous serez contraint de payer un « forfait agent assermenté » de 456,18€ pour l’intervention du technicien d’Enedis venu constater la manipulation frauduleuse du dispositif de comptage.

Attention, même si vous n’êtes pas à l’origine de la fraude – par exemple si elle a été réalisée par un tiers contre dédommagement, vous pouvez faire l’objet d’une procédure de recouvrement puisque vous avez bénéficié de la tromperie.

Autre risque : une plainte pour vol d’énergie

En théorie, le distributeur d’électricité Enedis est en droit d’engager une procédure pénale contre vous en tant que victime. Il y a alors dépôt de plainte pour « vol d’énergie ». Vous risquez alors jusqu’à 3 ans d’emprisonnement ferme et 45 000€ d’amende.

En pratique, les tribunaux montrent de la clémence dans ce type d’affaires et il est donc rare de voir les fraudeurs condamnés à ces peines élevées. D’autant plus que dans de nombreux cas de fraude, un tiers a réalisé la falsification contre dédommagement, ce qui rend difficile de prouver le caractère intentionnel de l’infraction de la part du client.

Changer de fournisseur sans payer, la bonne option ?

Inutile d’espérer passer à côté d’une procédure de recouvrement suite à une fraude en changeant de fournisseur d’électricité. En effet, à partir du constat d’une situation frauduleuse, le Point de Livraison (PDL) – qui correspond au numéro identifiant votre compteur électrique – est mis en situation de fraude. Un statut qui ne changera que lorsque l’ensemble des factures dues seront régularisées.

Dans ce cas de figure, il est impossible de changer de fournisseur d’électricité pendant cette période. Les clients refusant de payer les sommes dues et ne répondant pas aux courriers d’Enedis, le gestionnaire de réseau pourra faire déposer le compteur électrique pour couper la consommation en électricité et éviter d’autres impayés.

Les techniques illégales pour trafiquer son compteur

Les fraudeurs ne manquent pas d’astuces et d’originalité pour payer moins cher leur électricité. Dans la plupart des cas, ces techniques concernent les compteurs électromécaniques, plus simples à altérer que les compteurs électroniques ou les compteurs communicants Linky.

  • Ralentir la roue du compteur électrique : cette méthode de fraude peut être réalisée de multiples façons, par exemple en utilisant un aimant puissant, une aiguille insérée dans un trou fin, en desserrant la vis d’excitation (ou vis de réglage) de la roue ou encore en inclinant/retournant le compteur pour le ralentir.
  • Installer une dérivation des câbles : en branchant des câbles en amont du compteur électrique, certains fraudeurs alimentent ainsi les appareils les plus énergivores (chauffage, ballon d’eau ou lave-linge) sans qu’ils ne soient pris en compte dans leur consommation, le reste des appareils restant sur le circuit principal pour conserver une consommation minimum aux yeux d’Enedis.

La fraude avec un compteur Linky, c’est possible ?

Linky surveille toute anomalie de sous-consommation

Les nouveaux compteurs Linky ont été conçus en prenant en compte les nombreuses techniques de fraude. Linky est ainsi capable de détecter toute sous-consommation, chute de tension ou d’intensité anormale. Il transmet alors une alerte automatisée à Enedis qui peut facilement intervenir pour détecter une tentative de fraude ou un problème au niveau de l’installation.

Quel logiciel utiliser pour pirater Linky ?

Il n’existe aujourd’hui aucun logiciel ni aucune technique informatique assez intelligente pour pirater le compteur électrique Linky. Vous pourrez trouver sur internet de nombreux site vous promettant des solutions de fraude, mais elles sont toutes mensongères et vous risquez de vous faire arnaquer.

Peut-on pirater le compteur Gazpar ?

Il est impossible de pirater les compteurs Gazpar, qui sont aussi sécurisés que les compteurs intelligents Linky. Pour le moment, aucun hacker n’a réussi à contourner le dispositif de sécurité. Il convient de rappeler que tenter de trafiquer un compteur gaz s’avère bien plus dangereux, avec le risque de fuite de gaz qu’il comporte.

Un cas de fraude de compteur intelligent

Le compteur Discovery a-t-il été piraté ?

En 2012, deux hackers sont parvenus à pirater le compteur intelligent allemand Discovery. Ils ont en effet réussi à intercepter les données transmises depuis le boîtier et ainsi récupérer les informations sur la consommation de nombreux foyers : nombre de télévision, ordinateur, voire même la chaîne de télé regardée par les membres de la famille. Pour pousser leur démonstration au paroxysme, les hackers ont trafiqué les informations et ont transmis des données erronées au gestionnaire du réseau allemand.

Pourquoi Linky ne peut pas être piraté comme Discovery ?

La différence avec Linky est grande : Discovery transmet des informations qui ne sont pas chiffrées et ceci via internet. Cela augmente le risque de piratage de manière importante. Le compteur Linky évite ce risque de fraude, de piratage et de modification des données grâce à :

  • Une transmission par courant porteur en ligne (CPL) ;
  • Un cryptage des données et une homologation du système par l’ANSSI ;
  • Un traitement des données réglementé par la CNIL ;
  • Une fiabilité du système de sécurité qui envoie automatiquement des alertes à Enedis.

Faire baisser votre facture en toute légalité

Il n’est pas nécessaire de se tourner vers l’illégalité pour faire des économies sur vos factures d’électricité. Voici des méthodes tout à fait légales pour réduire cette part de votre budget habitation :

1/ Surveiller votre consommation d’électricité

Une technique simple pour payer moins cher est de piloter votre consommation d’électricité, que ce soit à l’aide d’applications connectées, via votre espace client sur le site de votre fournisseur d’électricité ou grâce à votre facture d’électricité.

Avec l’avènement du compteur connecté Linky, il sera bientôt possible de surveiller votre consommation en électricité de manière très précise et d’adapter vos habitudes en conséquence.

2/ Modifier la puissance de votre compteur

La puissance de votre compteur électrique influence automatiquement le montant de vos factures, que ce soit celui de la part fixe (l’abonnement) ou de la part variable (votre consommation en kWh). Si une puissance trop faible pourra causer des coupures de courant lorsque vous utilisez trop d’appareils de manière simultanée, un compteur trop puissant vous fera payer plus cher que nécessaire. Sollicitez les conseils d’un professionnel pour bien évaluer vos besoins réels.

3/ Changer de fournisseur d’électricité

Méthode la plus simple et la moins contraignante pour faire des économies : comparez et changez de fournisseur d’électricité. Grâce à l’ouverture du marché à la concurrence, vous n’êtes plus contraint de souscrire aux prix d’électricité réglementés d’EDF et pouvez vous tourner vers un fournisseur alternatif, avec des réductions conséquentes sur votre facture. Changer de fournisseur peut être fait à tout moment, sans délai et gratuitement, avec des économies parfois importantes à la clé. En plus  vous pouvez refuser le compteur Linky.

4/ Bénéficier du chèque énergie

Le chèque énergie a été mis en place pour aider les ménages en situation de précarité énergétique à payer leurs factures. Il peut également servir à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Pour en bénéficier, nul besoin de faire une demande. Les personnes qui sont éligibles à ce dispositif reçoivent le chèque et les informations liées directement chez eux.

Cet article vous a-t-il été utile ?