Médecine douce : le remboursement de l’homéopathie

Julien Prioux - mis à jour le

L’homéopathie figure parmi les médecines douces les plus populaires en France. Ce traitement naturel, parfois décrié, est en partie pris en charge par l’Assurance maladie mais également la mutuelle santé, lorsque celle-ci propose une garantie optionnelle. Explications.

L’homéopathie, comment ça marche ?

« Soigner le mal par le mal », c’est sur ce principe que se base l’homéopathie. Il ne s’agit pas d’une médecine traditionnelle mais de ce qu’on appelle une « médecine douce » qui propose de soigner en provoquant chez le patient des symptômes semblables à ceux de la maladie que l’on désire combattre. L’homéopathie repose sur l’utilisation d’une quantité infime de substances diluées (végétales, animales ou minérales) sous la forme de granules imbibées, à laisser fondre sous la langue.

L’homéopathie n’est pas une médecine enseignée dans le cursus des études médicales et certains médecins la considèrent comme inefficace voire la comparent à un placebo, c’est-à-dire un médicament dépourvu de tout principe actif.

Astuce Malynx !

Parce qu’elles n’ont pas la possibilité de se tourner vers la médecine traditionnelle pour leurs maux quotidiens, les femmes enceintes disposent de l’alternative homéopathique. Virtuellement sans risque au cours ou après la grossesse, il est cependant toujours judicieux de se tourner vers son gynécologue ou une sage-femme avant la prise de médicaments homéopathiques.

Le médecin homéopathe

Pour avoir recours à l’homéopathie il est nécessaire de consulter un médecin homéopathe. Il s’agit généralement d’un médecin spécialisé dans l’homéopathie mais qui peut exercer en tant que praticien généraliste. Plusieurs types d’homéopathes existent :

  • l’homéopathe uniciste, qui ne prescrit qu’un seul médicament pour l’ensemble des affections du patient ;
  • l’homéopathe pluraliste, qui prescrit une utilisation combinée de plusieurs produits ;
  • l’homéopathe complexiste, qui prescrit des préparations combinant les principes actifs entre eux pour une prise de médicaments unique.

Le remboursement par la Sécurité sociale

L’homéopathie est-elle remboursée par la Sécurité sociale ? Parce qu’il s’agit d’une médecine douce qu’une partie du corps médical considère comme inefficace, la question du remboursement est légitime. Pour autant, le traitement homéopathique est pris en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 30% de la base de remboursement de la Sécurité sociale (80% pour les affiliés au régime d’Alsace-Moselle). Ce taux de remboursement concerne les médicaments homéopathiques et les préparations magistrales homéopathiques (PMH).

Les médicaments homéopathiques sont classés avec une vignette bleue par la Sécurité sociale et ne nécessitent pas la prescription d’une ordonnance pour être achetés en pharmacie. Ils sont remboursés à 30% indépendamment qu’ils fassent l’objet d’une prescription ou d’une automédication.

remboursement homeopathie

Prise en charge de la consultation

Outre la prise en charge du traitement homéopathique, l’Assurance maladie rembourse également la consultation chez un homéopathe. En effet, un homéopathe est un médecin généraliste s’étant spécialisé dans cette discipline. Le prix de la consultation pour homéopathie est ainsi le même que pour une visite classique et la prise en charge par l’Assurance maladie est de 70% du tarif de convention, qui est de 25€ pour un médecin généraliste.

Dans le cas où le médecin est non conventionné, il est en mesure de pratiquer le dépassement d’honoraires et d’appliquer un tarif de consultation plus élevé. La Sécurité sociale remboursera toujours en se basant sur le tarif de convention. Pour bénéficier d’une prise en charge plus complète, une mutuelle santé est alors impérative.

Le remboursement par la mutuelle santé

Parce que la prise en charge de l’homéopathie par la Sécurité sociale peut s’avérer insuffisante, l’intervention d’une mutuelle santé est généralement nécessaire pour bénéficier d’un remboursement complet des frais avancés. L’homéopathie étant classifiée comme une « médecine douce », elle n’est cependant pas prise en charge par toutes les complémentaires santé.

Il est courant pour certaines mutuelles santé de proposer une garantie optionnelle pour la prise en charge de l’homéopathie, parfois appelée garantie médecines douces ou option bien-être. Contrairement aux autres médecines douces, elle ne prend pas la forme d’un forfait annuel mais est incluse dans le remboursement des soins de ville comme les autres médicaments.

Chaque mutuelle propose des prestations qui diffèrent du tout au tout, à la fois en matière de couverture mais également de tarif. Comparer les devis de mutuelles santé s’avère ainsi une nécessité pour s’assurer de trouver une couverture santé qui rembourse bien l’homéopathie.

Cet article vous a-t-il été utile ?