En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Qu’est-ce qu’une surcomplémentaire santé ?

Julie Lambert - mis à jour le

Un affilié au régime obligatoire de la Sécurité Sociale va généralement souscrire une mutuelle santé individuelle ou collective. Pour autant,  le niveau des remboursements de ces deux niveaux de protection n’est pas toujours suffisant… la solution est de souscrire un troisième niveau de prise en charge : la surcomplémentaire santé.

Un troisième niveau de protection

Surcomplémentaire santéLes mutuelles santé complètent les remboursements de la Sécurité Sociale en prenant en charge le « ticket modérateur ». Mais il peut arriver qu’une somme reste à la charge de l’assuré, notamment dans le cas des dépassements d’honoraires. C’est là qu’interviennent les surcomplémentaires santé. Cette « couche supplémentaire » de protection prend en charge le reste à payer et vous permet ainsi de se soigner en toute sérénité.

Les surcomplémentaires santé sont des contrats spécifiques différents d’une complémentaire santé traditionnelle. Ce type d’offre n’est cependant pas proposée par toutes les compagnies d’assurance.

Attention, certaines surcomplémentaires santé peuvent disposer d’un délai de carence (c’est à dire une période pendant laquelle l’assuré n’est pas couvert par les garanties du contrat à la suite de la souscription) de plusieurs mois. Il est essentiel de vérifier l’existence d’un délai de carence avant de souscrire une surcomplémentaire santé.

Surcomplémentaire santé et mutuelle obligatoire

Pour rappel : votée en 2013, la loi de sécurisation de l’emploi – autrement appelée ANI – prévoit l’instauration d’une complémentaire santé obligatoire pour toutes les entreprises d’ici 2016. En clair : tous les salariés auront l’obligation de souscrire à la mutuelle de leur société.

Mais ces protections pourraient se révéler insuffisantes pour couvrir les dépenses d’une personne ayant de lourds frais médicaux. A nouveau, la surcomplémentaire santé apparaîtra comme une réponse logique pour prendre en charge l’intégralité des dépenses de santé d’un salarié.

Surcomplémentaire santé : pour quelles dépenses ?

Souscrire une surcomplémentaire santé devient rentable lorsque certains postes de dépense mal remboursés par la Sécurité Sociale entrent en jeu. Voici quelques domaines de santé qui nécessitent particulièrement un troisième niveau de protection :

  • Les prothèses dentaires et l’orthodontie ;
  • Les frais optiques ;
  • La maternité ;
  • Le congé parental ;
  • Les cures thermales…
Astuce Malynx !

Avant de souscrire une surcomplémentaire santé, assurez-vous qu’il s’agit bel et bien d’une assurance de niveau 3 et non d’une complémentaire santé classique !