En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Bonus-malus : s’applique-t-il au conducteur secondaire ?

Julie Lambert - mis à jour le

Un conducteur secondaire cumule-t-il du bonus-malus au même titre que le conducteur principal d’un véhicule ?

Le bonus-malus s’applique aussi

Le bonus/malus s’applique au conducteur secondaire comme au conducteur principal. Le bonus/malus, également appelé coefficient de réduction-majoration (CRM), institue un système de réduction ou de majoration de votre prime d’assurance auto en fonction des accidents survenus dans l’année. C’est un chiffre ou un pourcentage que vous pouvez demander à tout moment à votre assureur. Il figure aussi sur votre relevé d’information. Si vous êtes un conducteur prudent, votre tarif d’assurance est réduit chaque année. Vous paierez moins. En revanche, si vous êtes un mauvais conducteur, votre prime est plus élevée et vous devrez débourser davantage. Contrairement aux idées reçues sur l’assurance auto, le système du bonus/malus est rattaché au véhicule et non aux conducteurs. Ainsi, si le conducteur principal ou le conducteur secondaire est responsable d’un accident, le contrat d’assurance sera « malussé ». Il en va évidemment de même pour le bonus.

Le conducteur secondaire n’est pas le conducteur occasionnel

En matière d’assurance auto, il est essentiel de bien comprendre les termes qui figurent sur votre contrat. Ainsi, le conducteur secondaire est forcément mentionné sur le contrat d’assurance, son nom apparaîtra sur le relevé d’informations. En revanche, le conducteur occasionnel n’est pas du tout mentionné sur le contrat d’assurance auto. Étant donné que son nom n’y figure pas, il ne peut pas, à la différence du conducteur secondaire, cumuler de bonus d’assurance auto ni de malus.