En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les troubles du sommeil : définition, traitement et prise en charge

Bénédicte Le Ménahèze - mis à jour le

Le sommeil ne permet pas uniquement de se reposer, il est nécessaire au développement cérébral et permet d’assurer certaines fonctions métaboliques. Lorsque ce sommeil ne se déroule pas correctement, cela peut avoir de nombreuses répercussions sur notre santé…

Quels troubles et pourquoi ?

Le principal trouble du sommeil est l’insomnie. Généralement liée à des problèmes bénins, l’insomnie peut aussi cacher des maladies plus graves.

  • L’insomnie peut être d’origine psychologique : due à un stress émotionnel,
  • d’origine extérieure : suite à une modification d’environnement de sommeil ou à un événement important comme la perte d’un proche…
  • Elle peut aussi être due à l’altitude ou liée à la prise d’alcool ou de médicaments.

Autres troubles du sommeil : les parasomnies, associés à des réveils nocturnes mais sans perturbations importantes du sommeil ou altération de la vigilance au cours de la journée. C’est le cas du somnambulisme, des terreurs nocturnes, du bruxisme ou de l’énurésie nocturne. Plus grave encore, les troubles d’origine psychiatriques, neurologiques ou liés à d’autres maladies.

Quels traitements et prise en charge ?

Lorsque le trouble relève du domaine psychologique, une thérapie comportementale est souvent bénéfique. Des séances de relaxation peuvent aussi améliorer la qualité du sommeil. Pour les troubles plus lourds, des hypnotiques peuvent être prescrits. Pour l’insomnie due à l’altitude, il existe des traitements préventifs. En cas de troubles liés à la prise d’alcool ou de médicaments il est évidemment nécessaire d’arrêter la prise de ces substances responsables, cela peut nécessiter une aide de spécialiste. Il n’existe en revanche pas de traitement efficace du somnambulisme ou des terreurs nocturnes…

Consulter son médecin traitant permet de comprendre l’origine de ses troubles mais aussi de voir son parcours de soins remboursé par l’assurance maladie : 70% sur les consultations et 65% sur les médicaments. La mutuelle peut prendre en charge le complément. Les consultations de spécialistes, prescrites par le médecin traitant, sont remboursées à 70%. En cas de maladie psychosomatique ou neurologique, votre médecin peut vous prescrire une cure. L’Assurance Maladie prend alors en charge 70% du forfait de surveillance médicale et 65% du forfait thermal.

Il existe également des traitements par les médecines douces qui ne sont guère remboursées par l’Assurance Maladie mais peuvent l’être en partie par une complémentaire santé. A vous de vérifier ce point dans le contrat.

Plus de détails sur ce thème
Dernièrement sur ce thème