En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Assurance moto jeune conducteur : comment payer moins cher

  • 15 devis d’assurance moto et scooter comparés
  • Des économies réalisées en 3 minutes
Assurance moto
Comparer
Comparer

Après les lourdes dépenses que représentent le permis moto et l’achat d’une cylindrée, les jeunes conducteurs ont un dernier obstacle à franchir avant de tracer la route : la souscription d’une assurance moto. Seul hic, cette obligation légale se révèle très coûteuse pour les motards novices. Focus sur quelques astuces qui permettent de faire baisser la facture.

En matière d’assurance moto, le statut de jeune conducteur n’a rien à voir avec l’âge, mais correspond à une date d’obtention du permis deux-roues inférieure à 3 ans. Ce peu d’expérience sur les routes est à l’origine d’une surprime appliquée par les compagnies d’assurance, frileuses à l’idée de couvrir un motard débutant. Cette augmentation peut atteindre jusqu’à 100 % des tarifs habituellement affichés. Mais que les jeunes conducteurs se rassurent : il est possible de limiter le coût d’une première assurance moto !

Opter pour une moto d’occasion

Un jeune conducteur qui fait le choix de conduire un bolide, type moto sportive, est sûr de voir sa cotisation s’envoler. Le prix de l’assurance est en grande partie basé sur la motorisation du véhicule assuré : il est ainsi plus judicieux de se faire la main sur une moto d’occasion pendant les premières années, avant de choisir une cylindrée plus puissante par la suite. Choisir une moto d’occasion est aussi un bon moyen de faire des économies.

Protéger son deux-roues

Parmi d’autres critères, le risque de vol ou de détérioration du véhicule influe sur le montant total de l’assurance moto. En clair, plus le deux-roues est protégé, moins sa protection est coûteuse. On conseille aux jeunes conducteurs de garer leur moto dans un garage, un parking fermé, ou tout du moins d’utiliser un antivol homologué SRA. Ces efforts rassurent les assureurs qui seront plus enclins à proposer des tarifs avantageux.

Etre conducteur secondaire

Si un parent ou un membre de la famille plus expérimenté possède une moto depuis plusieurs années, il peut être intéressant d’en devenir le conducteur secondaire, dans la mesure où le contrat d’assurance le permet. La cotisation reste la même, puisque calculée sur l’historique du conducteur principal. Au bout de 2 ans, le jeune conducteur (qui n’en est alors plus un !) peut à son tour souscrire une assurance moto en tant que conducteur principal, sans payer de surprime.

Souscrire une assurance au tiers

Si le minimum légal pour pouvoir circuler librement est la souscription à un contrat d’assurance moto au tiers, cette formule est également la moins chère du marché. Attention, néanmoins : en cas d’accident responsable, le jeune conducteur ne sera pas indemnisé pour les dommages causés à son véhicule. Seuls ceux subis par à une personne tierce seront pris en charge.

Comparer les tarifs d’assurance moto

Faire jouer la concurrence est primordial lorsqu’il est question de trouver les prix les moins chers. Inutile de se rendre d’agence en agence ou de multiplier les coups de téléphone : il existe aujourd’hui des services en ligne, à l’image des comparateurs d’assurance moto, qui proposent des devis gratuits adaptés au profil des jeunes conducteurs. Un gain de temps et d’argent non-négligeable !