En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

  • 50 contrats d’assurance auto comparés en 5 minutes
  • 294€ d’économies en moyenne* par an à garanties équivalentes
Obtenez des devis pour votre assurance :
En 5 minutes, obtenez des devis pour votre assurance auto :
Comparer
Comparer

Si 18 ans représente l’âge légal pour passer le permis de conduire, certains tardent à obtenir le fameux papier rose. On peut donc être considéré comme « jeune conducteur » à tout âge, durant les trois années suivant la délivrance du permis. Un statut décisif au moment de souscrire une assurance auto.

Moins de 3 ans d’expérience, mais pas que…

Ni le Code de la route, ni le Code des assurances ne définissent clairement la notion de « jeune conducteur ». Et pourtant, ce statut est nécessaire pour pouvoir juger du niveau d’expérience de l’automobiliste au volant d’une voiture. En général, sont considérés comme jeunes conducteurs les titulaires du permis de conduire depuis moins de 3 ans.

Sont également catégorisés comme jeunes conducteurs par les compagnies d’assurance :

  • Les personnes n’ayant jamais conduit (et n’ayant donc jamais été assurées) ;
  • Les personnes n’ayant jamais conduit de véhicule assuré à leur nom (ou n’ayant jamais figuré sur le contrat d’assurance de leurs parents ou de leur conjoint) ;
  • Les personnes ayant conduit – durant les 3 dernières années – un véhicule de fonction sans être désigné comme conducteur sur le contrat d’assurance ;
  • Les personnes ayant du repasser l’intégralité des épreuves théoriques et pratiques suite à l’annulation de leur permis de conduire.

Après une décision de justice, les conducteurs forcés de repasser l’épreuve théorique du permis de conduire ne sont généralement pas considérés comme « jeunes conducteurs ».

Des contrats d’assurance auto plus chers

L’assurance auto est une obligation légale qui revient cher aux jeunes conducteurs. En effet, les assureurs peinent à faire confiance à ces automobilistes peu expérimentés. Une surprime pouvant s’élever à plus de 100 % du tarif habituel leur est quasi systématiquement appliquée, de façon à compenser leur risque de sinistralité élevé. Les conducteurs ayant fait le choix de la conduite accompagnée sont plus chanceux : leur surprime est souvent réduite à 50 %, voire supprimée dans certains cas.

Pour préserver leur budget auto, les jeunes conducteurs ont néanmoins la possibilité de se tourner vers des compagnies d’assurance proposant des offres préférentielles. Un bon moyen d’accéder à ces tarifs est d’utiliser les services d’un comparateur d’assurances en ligne qui saura trouver la formule la mieux adaptée à chaque profil. Au bout de trois ans, les conducteurs pourront profiter du coefficient bonus accumulé pour souscrire un contrat d’assurance auto moins cher.

Plus de détails sur ce thème