En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’assurance auto pour jeune conducteur

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Fraîchement titulaire du permis de conduire, un conducteur novice peut rencontrer des difficultés pour trouver une bonne assurance auto sans pour autant se ruiner. Majoration de la prime, manque d’expérience au volant… comment choisir la meilleure assurance jeune conducteur ?

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Cette catégorie concerne l’ensemble des automobilistes titulaires du permis de conduire depuis moins de 3 ans. Cette catégorie n’est pas définie par le Code de la route, bien qu’elle impacte de façon conséquente la tarification d’un contrat. En effet, le statut de jeune conducteur permet de juger le niveau d’expérience d’un assuré et par conséquent du risque à assurer.

Aux yeux des compagnies d’assurance, les personnes n’ayant jamais conduit de véhicule assuré à leur nom (conducteurs secondaires, conducteurs d’un véhicule de fonction…) peuvent également être considérés comme jeunes conducteurs.

Egalement appelé « disque A » ou « macaron jeune conducteur », un autocollant doté d’un A rouge doit être placé de façon visible à l’arrière d’un véhicule conduit par un jeune conducteur dès lors qu’il est titulaire du permis de conduire.

Astuce Malynx !

Depuis le 1er janvier 2019, les jeunes conducteurs peuvent participer à une journée de formation complémentaire afin d’abaisser le délai de leur permis probatoire. Il passera donc de 3 à 2 ans pour un permis classique et de 2 à 1 an et demi pour un permis en conduite accompagnée.

Economisez 325€* sur votre assurance auto

La majoration de la prime d’assurance

Par défaut, parce qu’il est considéré comme « à risques », parce qu’il souscrit sa première assurance, une surprime va être appliquée avec un coefficient de 100%. Cette majoration va évoluer en fonction de l’expérience gagnée par le conducteur novice au fil du temps.

Astuce Malynx !

Pour bénéficier d’un tarif plus avantageux pendant les premières années de conduite tout en gagnant en expérience, il est possible de s’inscrire comme conducteur secondaire sur le contrat d’un proche.

Les compagnies d’assurance telles que Allianz, Axa, la Maaf ou la Macif appliquent des coefficients de majoration aux contrats des conducteurs novices en fonction de leur situation :

SituationMajoration maximum (cas général)Majoration maximum (conduite accompagnée)
Permis de moins de 3 ans100%50%
Pas d’assurance au cours des 3 dernières années100%50%
1 an sans sinistre responsable50%25%
2 ans sans sinistre responsable25%12,5%
3 ans sans sinistre responsable00

La conduite accompagnée

Il est possible de faire baisser le tarif des offres en ayant recours à la conduite accompagnée lors de l’apprentissage de la conduite dans une auto-école. Le jeune conducteur profite d’une assurance moins chère car il bénéficie ainsi d’une majoration moins importante (50% au lieu de 100% du cas général).

Les critères de tarification

Indépendamment du statut, les mêmes critères de tarification que pour les autres catégories d’assurés viennent impacter le calcul du tarif établi dans les devis.

Le profil d’assuré

Location jeune conducteurUn jeune conducteur peut être un étudiant, un automobiliste malussé ou tout simplement une personne reprenant la conduite après une longue période.

La tarification va également prendre en compte les habitudes de conduite de l’assuré, c’est-à-dire l’usage du véhicule (privé, trajet travail…) la distance moyenne qu’il parcourt chaque année, le mode de stationnement du véhicule (garage fermé individuel, parking collectif, voie publique…).

Les antécédents de conduite et de permis

L’ensemble des antécédents au volant de l’automobiliste sont pris en compte par l’assureur lors de la souscription du contrat. Ils concernent principalement les sinistres responsables et non-responsables.

Ces informations sont disponibles sur le relevé d’information de l’assuré. Il s’agit d’un document obligatoirement demandé par un assureur pour l’établissement d’un contrat (sauf dans le cas où il s’agit d’une première voiture). Il est possible d’obtenir un relevé d’information sur simple demande (par téléphone, email ou courrier postal) auprès de la compagnie d’assurance. Elle doit le faire parvenir sous 15 jours à l’assuré.

Les antécédents de permis (suspension, annulation…) dont est responsable l’automobiliste peuvent également être pris en compte pour calculer le tarif du devis.

Astuce Malynx !

Certaines compagnies d’assurance auto proposent des contrats dont le tarif évolue en fonction de la conduite. Appelées « pay how you drive », ces assurances se basent sur le comportement au volant (freinages, virages, vitesse…) pour faire bénéficier à l’assuré de ristournes jusqu’à 50%.

Le véhicule à assurer

Autre critère majeur de tarification : le véhicule à assurer. Les caractéristiques comme la marque, le modèle, la valeur, la puissance ou encore le type de carburant sont toutes prises en compte et vont impacter directement le niveau de prise en charge qui peut être proposé à un assuré.

Aux yeux des assureurs, être jeune conducteur et posséder un véhicule puissant ne font pas bon ménage. En effet, une personne moins expérimentée fait grimper le risque d’accident, et par conséquent le montant de la prime d’assurance. Pour bénéficier d’un tarif avantageux, il est donc important de choisir un véhicule qui s’accorde avec son profil.

Je trouve mon assurance en quelques minutes !

Les assurances auto pour jeune conducteur

Si l’assurance est une obligation légale pour tous les automobilistes, il est possible de choisir une offre adaptée. Les compagnies d’assurance proposent 3 formules traditionnelles qui présentent avantages ou inconvénients :

  • La formule au tiers : Cette couverture est la plus avantageuse pour une personne novice qui ne souhaite pas payer cher son assurance.
  • La formule intermédiaire (ou tiers amélioré) : elle propose un certain nombre de garanties optionnelles à souscrire pour être mieux protégé en cas de vol, d’incendie ou de bris de glace.
  • L’assurance auto tous risques : la plus complète, elle est également la plus onéreuse.

Assurance jeune conducteur : combien ça coûte ?

A noter : il s’agit bien d’une moyenne. La prime varie en fonction de nombreux critères : le véhicule concerné, son état/son ancienneté, le profil du conducteur, ses antécédents de conduite etc. Ci-dessous, la moyenne des tarifs selon la situation géographique :

En résumé, il n’est pas toujours facile pour une personne inexpérimentée de souscrire un contrat à bon prix avec les garanties qui conviennent (franchise, assistance face aux dommages corporels et matériels…). Pour réduire la facture, les astuces sont nombreuses, comme prendre des formules au tiers, mais pour être certain de trouver la meilleure couverture, la comparaison reste l’outil indispensable.

Foires aux questions (FAQ)

Quel est le prix moyen d’une assurance jeune conducteur ?

Cela coûte en moyenne 1347 euros par an. Sachez qu’une surprime est appliquée étant donné le manque d’expérience et la hausse du risque selon les assureurs.

Quelle est l’assurance la moins chère pour un jeune ?

Cela va dépendre de l’assuré, des formules choisies, des garanties incluses dans le contrat et de l’assureur. Pour une assurance au tiers, les prix les plus bas vont être entre 500 et 700 euros par an.

Quelle est la meilleure assurance jeune conducteur ?

La meilleure offre reste une formule au tiers notamment si vous avez une véhicule d’occasion. En ce qui concerne l’assurance au tiers, Active Assurance arrive en tête avec la proposition la moins chère du marché.

Cet article vous a-t-il été utile ?