Invalidité catégorie 2 : qui est concerné et quelles sont les aides ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

On parle d’invalidité lorsque, à la suite d’un problème de santé survenu dans le cadre privé, vous n’êtes plus capable de travailler correctement. À quoi correspond l’invalidité de catégorie 2 ? Quelles sont les aides proposées par l’Assurance maladie ? Réponses avec LeLynx.fr.

Qu’est-ce qu’une invalidité de catégorie 2 ?

Vous êtes considéré comme étant en invalidité de catégorie 2 si, après un accident ou une maladie non professionnelle, vous avez perdu 2/3 de vos capacités et de vos gains.

On compte trois types d’invalidité. Ces derniers sont déterminés en fonction des capacités restantes à la suite du problème de santé survenu dans le cadre privé.

  • L’invalidité de catégorie 1 : vous êtes capable d’exercer une activité professionnelle mais avec des capacités réduites ;
  • L’invalidité de catégorie 2 : vous n’êtes plus capable d’exercer une activité professionnelle mais vous conservez tout de même un minimum d’autonomie ;
  • L’invalidité de catégorie 3 : vous n’êtes plus du tout capable d’exercer une activité professionnelle et avez besoin d’une tierce personne pour vous aider dans votre quotidien.
La catégorie d’invalidité ne vous est pas attribuée de manière définitive. En effet, selon l’évolution de votre état de santé, vous pouvez être classé dans une autre catégorie ou voir votre statut d’invalide être supprimé.

Par ailleurs, la définition d’invalide de catégorie 2 est à nuancer. En effet, cette situation n’entraîne pas forcément un arrêt de travail. Si vous êtes reconnu en tant que tel, vous pouvez tout de même continuer à travailler si le médecin du travail vous l’autorise.

En résumé, si vous êtes en situation d’invalidité de catégorie 2, vous pouvez soit :

  • Continuer à exercer votre activité professionnelle rémunérée mais avec un aménagement du temps de travail ;
  • Arrêter de travailler mais garder votre poste au sein de l’entreprise ;
  • Être licencié car vous n’avez plus les capacités nécessaires pour travailler.
Si vous êtes licencié en cas d’inaptitude à travailler, vous pouvez percevoir des indemnités.

Quelles sont les conditions pour être reconnu invalide de catégorie 2 ?

personne avec une aide pour marcher

Pour être reconnu en tant qu’invalide de catégorie 2, vous devez consulter le médecin conseil de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Ce dernier pourra ainsi voir si vous êtes atteint d’une maladie invalidante comme :

Qu’est-ce qu’une maladie invalidante ?
Lire l'article

Invalidité catégorie 2 : quels sont les avantages ?

La pension d’invalidité

En tant qu’invalide de catégorie 2, vous pouvez donc soit continuer à travailler si le médecin du travail vous l’autorise, soit cesser votre activité professionnelle.

Ainsi, pour compenser cette perte de revenus, l’Assurance maladie vous verse une aide appelée pension d’invalidité. Le montant de cette dernière est basé sur les revenus professionnels que vous perceviez avant votre invalidité. Ainsi, la pension d’invalidité est déterminée par deux critères :

  • Le salaire moyen de vos 10 meilleures années d’activité professionnelle ;
  • Votre catégorie d’invalidité.

Si vous êtes en invalidité de catégorie 2, le montant de votre pension sera égal à 50 % de votre salaire annuel moyen. Par ailleurs, le montant mensuel pour ce type d’invalidité est de 297,20 € minimum et de 1 714 € maximum.

Astuce Malynx !

La plupart du temps, la pension d’invalidité n’est pas suffisante pour compenser la perte de salaire. Ainsi, il peut être intéressant de souscrire un contrat de prévoyance santé avec la garantie invalidité. Cette dernière s’ajoute à l’aide versée par la Sécurité sociale.

Est-il possible de cumuler la pension d’invalidité avec d’autres aides ?

Oui, il est tout à fait possible de cumuler la pension d’invalidité de catégorie 2 avec d’autres revenus.

Par exemple :

  • Les revenus professionnels si vous continuez à travailler. Attention toutefois : le cumul de la pension d’invalidité et du salaire ne doit pas dépasser pas votre revenu perçu avant l’invalidité ;
  • La rente d’invalidité dans le cadre d’une souscription d’un contrat de prévoyance santé ;
  • L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ;
  • L’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Invalidité de catégorie 2 et incapacité : quelles différences ?

femme sur un canapé

Ne les confondez pas ! L’invalidité et l’incapacité de travail sont deux choses différentes.

La première désigne une perte de 2/3 des capacités, mentales ou physiques, après un accident ou une maladie survenue dans le cadre de votre vie privée, en dehors du travail.

La seconde désigne l’impossibilité de travailler après un accident du travail ou une maladie professionnelle.