Surcomplémentaire dentaire : comment ça marche ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Les soins dentaires sont souvent onéreux et parfois, les mutuelles santé ne proposent pas des remboursements assez satisfaisants. C’est pourquoi il peut être avantageux de souscrire une surcomplémentaire dentaire, aussi appelée surmutuelle dentaire. En effet, cette dernière vous offre un troisième niveau de remboursement en plus de la Sécurité sociale et de la complémentaire santé. On fait le point.

Pourquoi souscrire une surcomplémentaire dentaire ?

La surcomplémentaire dentaire permet de compléter les remboursements santé pris en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle dentaire. Elle s’adresse aux personnes qui ont des dépenses élevées en termes de soins dentaires.

La surmutuelle dentaire correspond ainsi à un troisième niveau de couverture santé.

Niveau de remboursement

Organisme

Obligatoire ou facultatif

1er niveau de couverture santé

Sécurité sociale

Obligatoire

2e niveau de couverture santé

Mutuelle dentaire (les complémentaires santé individuelles ou complémentaires santé d’entreprise peuvent également disposer de garanties santé qui prennent en charge une partie des soins dentaires)

Facultatif*

3e niveau de couverture santé

Surcomplémentaire dentaire

Facultatif

*Les mutuelles santé sont facultatives mais les mutuelles santé d’entreprise sont obligatoires depuis la loi ANI, en 2016.

Ainsi, une surcomplémentaire dentaire propose de couvrir des dépenses telles que :

Il existe différents types de surcomplémentaires santé. Certaines surmutuelles santé peuvent ainsi prendre en charge les dépenses liées aux soins dentaires, aux soins optiques, à l’hospitalisation et aux prestations de psychiatrie.

Complémentaire dentaire et surcomplémentaire dentaire : quelles différences ?

Assurance maladie, complémentaire santé, surcomplémentaire santé… On peut vite se perdre parmi tous ces dispositifs de remboursement santé.

Pour rappel, la Sécurité sociale rembourse vos soins médicaux à hauteur de 70 %. Pour ce faire, vous devez présenter votre carte vitale aux professionnels de santé tels que les médecins généralistes et les pharmaciens pour l’achat de médicaments.

La mutuelle dentaire permet, quant à elle, de couvrir les frais de soins dentaires non remboursés par l’Assurance maladie. Elle prend en charge le ticket modérateur qui correspond aux 30 % des frais restants. Toutefois, certaines mutuelles dentaires ne remboursent pas intégralement vos dépenses santé. Certains frais, tels que les dépassements d’honoraires, les implants dentaires et l’orthodontie pour adulte, restent ainsi à votre charge.

Les soins dentaires peuvent d’ailleurs coûter assez cher. C’est pourquoi il peut être intéressant de souscrire une surcomplémentaire dentaire. En effet, elle permet de limiter les frais qu’il vous reste à payer.

Grâce au 100 % santé dentaire, vous pouvez bénéficier d’un reste à charge zéro pour plusieurs équipements dentaires tels que les bridges ou les couronnes. Ce sont la Sécurité sociale et la mutuelle santé qui prennent en charge ces frais dentaires.

Quel remboursement de la surcomplémentaire dentaire ?

Le remboursement de la surmutuelle dentaire peut s’exprimer en pourcentage de la BRSS ou en forfait annuel en euros. De manière générale, une bonne surcomplémentaire dentaire prend en charge vos frais de dents à hauteur de 400 ou 500 % et de 1 000 à 2 000 € si elle applique le forfait annuel.

Prenons l’exemple de la pose d’une couronne dentaire avec une mutuelle santé qui rembourse à 100 % et avec une surcomplémentaire dentaire qui prend en charge les frais à 500 %.

Prix de la prestation dentaire

Prise en charge de la Sécurité sociale

Prise en charge de la mutuelle dentaire

Prise en charge de la surcomplémentaire dentaire

Reste à charge

600 €

70 % (soit 75,25€)

100 % (soit 107,50 €)

500 % (soit 537, 50 €)

62,50 €

Le remboursement en pourcentage de la surcomplémentaire dentaire n’est pas cumulable avec celui de la mutuelle dentaire. Par exemple, si votre complémentaire dentaire rembourse à 100 % et que votre surmutuelle dentaire rembourse à 300 %, vous aurez une prise en charge de 300 % et non de 400 %.

Comment choisir une surcomplémentaire dentaire ?

Vous envisagez de souscrire un contrat de surcomplémentaire dentaire ? Voici quelques éléments à prendre en compte pour bien choisir :

  • Vos besoins en termes de soins dentaires ;
  • Le niveau de couverture des frais dentaires ;
  • Les garanties incluses dans le contrat de surcomplémentaire dentaire ;
  • Le type de remboursement (forfait annuel ou pourcentage de la BRSS) ;
  • Le plafond d’indemnisation ;
  • Le délai de carence, aussi appelé délai de stage. Selon les surcomplémentaires dentaires, vous pouvez attendre jusqu’à 12 mois avant de pouvoir prétendre au remboursement de vos frais dentaires.
Vous souhaitez bénéficier d’un troisième niveau de remboursement grâce à une surcomplémentaire dentaire ? Comparez les différentes offres pour trouver le contrat qui correspond le mieux à vos besoins !

Quel coût pour une surcomplémentaire dentaire ?

Le montant des cotisations santé d’une surmutuelle dentaire dépend de plusieurs critères. Par exemple :

  • Le profil de l’assuré (âge, lieu d’habitation, situation professionnelle, etc.) ;
  • Le nombre de bénéficiaires du contrat de santé (conjoint, enfant, etc.) ;
  • Les garanties choisies ;
  • L’application d’un délai de carence ;
  • Le plafond d’indemnisation.
Cet article vous a-t-il été utile ?