Tout savoir sur les compteurs de gaz

  • Jusqu’à 140 € d'économie* en comparant votre offre énergie
  • Changez de fournisseur dans la journée et sans coupure de gaz

Si vous avez choisi le gaz comme énergie pour votre logement, vous disposez inévitablement d’un compteur. Cet équipement permet de connaître le volume de gaz que vous consommez sur une période donnée. Fonctionnement, relevé, entretien, emplacement… Focus sur les points à connaître pour bien gérer son compteur de gaz.

À quoi sert un compteur de gaz ?

Votre compteur est un élément majeur du réseau de gaz. Il permet à votre fournisseur de gaz de connaître le volume d’énergie que vous avez consommé. Il peut ainsi vous facturer sur la base de votre consommation réelle.

Le compteur de gaz indique plusieurs données :

  • Votre index de consommation, exprimé en mètres cubes ;
  • Votre numéro de matricule.

La consommation de gaz est en mètres cube, mais celle-ci est ensuite convertie en kWh (kilowattheure) par le fournisseur. Pour y parvenir, celui-ci applique un coefficient de conversion renseigné sur la facture de gaz. Ce dernier varie selon votre situation géographique et le type de gaz que vous recevez.

Astuce Malynx !

Avant la souscription à un contrat de gaz, il vous faut effectuer un relevé de votre consommation afin de déterminer le prix de votre abonnement. Si vous souhaitez réduire votre facture, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de gaz pour bénéficier de la meilleure offre !

Les différents types de compteurs de gaz

Il existe 2 types de compteurs de gaz :

  • Les compteurs traditionnels, ou compteurs secs, les plus répandus dans les foyers ;
  • Les compteurs communicants Gazpar, qui sont peu à peu installés partout en France.

deux compteurs gaz

Les compteurs traditionnels

compteur traditionnel gaz

Les compteurs traditionnels, aussi appelés « compteurs secs », sont les plus anciens du marché. Ils sont reconnaissables à leur forme carrée ou rectangulaire et leur couleur blanche.

Les compteurs traditionnels fonctionnent grâce à une chambre volumétrique déformable, qui mesure la quantité de gaz que vous consommez en m3. Ils sont dotés d’un écran, sur lequel vous pouvez relever votre compteur.

Le relevé du compteur traditionnel

Relever son index de consommation de gaz sur un compteur traditionnel est facile. Il suffit de noter les 5 premiers chiffres indiqués à l’écran en partant de la gauche, sur fond noir ou sur fond blanc dans certains cas. Les trois chiffres suivants sur fond rouge ne vous sont pas utiles.

Les compteurs intelligents Gazpar

compteur communicant gazpar

Les compteurs intelligents — ou communicants — Gazpar, sont des compteurs de nouvelle génération. Vous pourrez aisément les reconnaître à leur couleur jaune vif. Ces compteurs modernes sont dotés d’un écran digital. Vous pouvez y consulter votre index de consommation exactement comme sur un compteur traditionnel.

Mais la particularité des compteurs Gazpar réside surtout dans le fait qu’ils permettent une transmission en instantané de vos données à votre fournisseur. Un système de paramétrage à distance permet cela. Par conséquent, plus besoin d’effectuer de relevé d’index, il se fait automatiquement ! Vous pouvez toutefois bien sûr continuer à le faire pour suivre votre consommation de gaz.

Les compteurs Gazpar permettent ainsi :

  • Une facturation fondée sur la consommation effective du client ;
  • La réalisation de prestations techniques à distance, comme la mise en service de l’appareil ;
  • Un meilleur suivi de la consommation de gaz.
Les compteurs Gazpar se généralisent partout en France. Le gestionnaire de réseau, GRDF, les installe petit à petit dans les foyers. Ils remplacent ainsi les compteurs traditionnels. C’est bien GRDF, et non Engie qui mène cette action.

Gaz ou électricité, quelle différence ?

Les compteurs gaz et les compteurs électricité sont différents. Si votre logement fonctionne à l’électricité et au gaz, vous aurez donc deux compteurs différents.

D’un côté, les compteurs électriques expriment un volume de consommation en kWh. De l’autre, les compteurs gaz expriment un volume de consommation en m3, qui est ensuite converti en kWh sur la facture via un coefficient de conversion.

Par ailleurs, ces compteurs ne sont pas gérés par les mêmes entités. Enedis traite le compteur électrique, tandis que GRDF s’occupe du compteur gaz. Enfin, chaque compteur a sa propre version dite « intelligente » : le compteur Linky pour l’électricité et le compteur Gazpar pour le gaz.

Où trouver son compteur de gaz ?

Le compteur de gaz ne se trouve pas au même endroit dans tous les logements. Alors, où trouver son compteur de gaz ?

Dans la grande majorité des cas, vous le trouverez dans les pièces de votre logement ou dans les lieux de la copropriété où l’on se rend le moins souvent :

  • À l’intérieur du domicile : dans l’entrée, la cuisine, la cave, le garage ou au fond d’un placard ;
  • À l’extérieur du domicile, notamment pour les appartements : dans les parties communes, l’escalier de service, sur le palier.

Dans le cas d’une copropriété, l’installation d’un compteur gaz se fait souvent au même endroit pour tous les résidents, par exemple dans les locaux techniques. Attention alors à ne pas se tromper de compteur et à bien identifier le vôtre grâce au numéro de compteur gravé dessus. Comment faire ?

  • Vous avez déjà un contrat de gaz : regardez le numéro de compteur renseigné sur votre facture de gaz ;
  • Vous n’avez pas encore de contrat de gaz : contactez un agent GRDF ou bien l’ancien occupant de votre habitation, aptes à vous communiquer ce numéro.

Comment relever son compteur ?

Le relevé de compteur de gaz est une démarche aussi simple que rapide. Concrètement, cela revient à noter la suite de chiffres indiqués sur votre index de consommation. Attention toutefois, l’index est composé :

  • Soit des chiffres sur fond noir puis sur fond rouge ;
  • Soit des chiffres sur fond blanc puis sur fond rouge ;
  • Soit des chiffres sur fond noir, séparé une virgule.

Quel que soit votre type de compteur, la partie qui vous importe est la 1ère, sur fond noir ou blanc ou avant la virgule. En effet, ces chiffres indiquent le volume de gaz que vous avez consommé et qui vont servir pour établir la facture. Vous n’avez pas à vous soucier des chiffres sur fond rouge ou situés après la virgule.

lire index gaz             lire index gazpar

Quand relever son compteur ?

Vous pouvez réaliser un relevé de compteur gaz à différentes occasions :

  • Si vous déménagez de votre logement ;
  • Lorsqu’un technicien GRDF vient chez vous pour un simple relevé ou pour effectuer la mise en service du gaz ;
  • Si vous changez de fournisseur gaz ;
  • Lorsque vous pratiquez une autorelève, pour savoir où vous en êtes dans votre consommation ou pour transmettre cette information à votre fournisseur.

On distingue 2 types d’index de consommation qu’il ne faut pas confondre :

  • L’index réel : il s’agit des chiffres effectivement lus sur votre compteur de gaz ;
  • L’index intermédiaire : il s’agit d’une estimation par GRDF de votre consommation à une date donnée, évaluée à partir de vos habitudes de consommation.

Un technicien se déplace chez vous (la plupart du temps tous les 6 mois) pour établir l’index réel. De son côté, l’index intermédiaire est estimé à distance, sans déplacement d’un technicien, pour établir une facture intermédiaire.

Quel est le prix d’un compteur ?

C’est GRDF qui prend en charge la fourniture, la pose et l’entretien des compteurs gaz. Vous n’avez donc pas à payer pour faire entretenir ou tout simplement pour installer un compteur de gaz.

Il existe cependant des exceptions dans lesquelles l’opération est payante :

Comment ouvrir un compteur gaz ?

Dans un logement déjà habité

Si le logement dans lequel vous avez emménagé était occupé avant, la procédure est très simple. Le compteur gaz est déjà ouvert. Il vous suffit de contacter le fournisseur de gaz de votre choix — idéalement au moins 2 semaines avant votre arrivée dans le logement.

Votre fournisseur contactera ensuite GRDF pour les démarches restantes et un technicien GRDF viendra chez vous à une date convenue. Notez que si vous détenez un compteur Gazpar, l’opération de mise en service sera réalisée à distance.

Pour ce type d’ouverture « facile », GRDF vous facture 18,26 € sous un délai de 5 jours ouvrés. Ce délai peut toutefois être raccourci :

  • À 1 ou 2 jours, pour un tarif de 58,60 € (tarif express) ;
  • À 24 h, pour un tarif de 140,61 € (tarif urgence).

Tarifs valables au 1er février 2022

Dans un logement neuf

Vous emménagé dans un logement qui vient d’être raccordé au réseau de gaz naturel . Alors il s’agit d’une première mise en service du compteur gaz. Sachez que l’ouverture du compteur ne peut se faire que si :

  • Le solde des travaux de raccordement a été réglé auprès de GRDF ;
  • Vous pouvez fournir l’attestation de conformité Qualigaz de l’installation.

Ensuite, la mise en service du compteur est facturée au client aux mêmes tarifs que dans le cas d’un logement déjà occupé, à savoir 18,26 € (ou plus en cas d’intervention plus rapide).

Le PCE d’un compteur gaz

Lorsque vous ouvrez un compteur gaz ou que vous souscrivez une offre auprès d’un fournisseur, ne soyez pas surpris si l’on vous demande le PCE de votre appareil. Il s’agit du Point Comptage Estimation, ou plus simplement du numéro d’identification qui a été attribué par GRDF à votre compteur.

Le PCE est un numéro unique à 14 chiffres. Il reste toujours le même, même en cas de changement de compteur, de changements d’occupants dans le logement ou de changement d’offre de gaz. Attention à ne pas le confondre avec le PDL (point de livraison), qui correspond au numéro des compteurs électriques.

Le PCE est renseigné sur les factures de gaz et sur le certificat de conformité Qualigaz.

Entretien et maintenance du compteur de gaz

L’entretien et la maintenance du compteur ne dépendent pas de vous. Si vous constatez un problème avec votre compteur, vous devez impérativement contacter votre fournisseur, mais en aucun cas prendre d’initiatives.

Réparer, nettoyer, installer ou déplacer un compteur de gaz fait partie des missions de GRDF, avec qui votre fournisseur se mettra en relation selon la nature du dysfonctionnement constaté.

Vous pourrez par exemple prévenir votre fournisseur :

  • Si l’index n’a pas évolué ou a diminué depuis le dernier relevé de compteur ;
  • Lorsque votre consommation de gaz a augmenté de manière excessive ;
  • Si vous soupçonnez une fraude au compteur gaz ;
  • Lorsque l’appareil fait du bruit ;
  • Ou tout simplement si votre compteur vous semble en panne.