En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Véhicule de remplacement : comment en bénéficier ?

Claire Tourdot - mis à jour le

Contrairement aux idées reçues, le prêt d’une voiture de remplacement n’est pas un service inclus dans tous les contrats d’assurance auto. Pour en bénéficier, l’assuré doit souscrire une garantie supplémentaire auprès de son assureur. Moyennent une légère majoration de prime, l’assistance se révèle très intéressante en cas de réparation prolongée ou de vol du véhicule.

Une garantie optionnelle

Lorsqu’un sinistre survient, bénéficier d’un véhicule de remplacement n’est pas automatique. En effet, l’assistance est une option à laquelle peut souscrire l’assuré au moment de la signature de son contrat d’assurance auto. Les formules « au tiers » ne permettent toutefois pas de bénéficier d’une voiture de courtoisie, car seuls les dommages corporels et matériels causés à un tiers sont couverts par ce niveau de couverture. En revanche, les contrats « intermédiaire » et « tous risques » pourront être complétés par la garantie d’un véhicule de remplacement.

En cas d’accident non responsable, la victime peut réclamer à l’assureur adverse des indemnités journalières pour privation de véhicule, et ce pendant toute la durée de son immobilisation.

Dans quels cas disposer d’un véhicule de remplacement ?

Les modalités relatives aux voitures de courtoisie sont variables en fonction des assureurs et du niveau de couverture choisie. Comparer les contrats est alors une étape importante pour trouver des garanties au meilleur rapport qualité/prix. En général, les assurances auto autorisent l’assuré à disposer d’un véhicule de remplacement dans les cas suivants :

  • vol du véhicule ;
  • accident ;
  • panne.

Les conditions générales du contrat précisent par ailleurs la durée du prêt. Celle-ci varie en fonction de la nature du sinistre, elle est fixée à :

  • 7 jours en cas de panne ;
  • 14 jours pour un accident ;
  • 40 jours en cas de vol.

La couverture d’une voiture de courtoisie

Véhicule de courtoisieBien entendu, le véhicule prêté est couvert en cas de dommages, mais ses garanties peuvent différer si l’assuré est responsable du sinistre ou non. Avant de prendre le volant d’un véhicule de remplacement, il est donc utile de vérifier le montant des plafonds de garanties et des franchises.

Enfin si le véhicule de l’assuré tarde à être remise en état, l’assureur peut proposer à son client de rembourser la totalité ou une partie des frais de location d’un véhicule à un tarif préférentiel.