En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Baromètre 2019 de l’assurance auto : nouvelle hausse des primes pour les Français

Jacques-Olivier Busi - mis à jour le

Etude LeLynx.fr – En 2018, les primes d’assurance auto ont augmenté en moyenne de 3,4% à hauteur de 615€/an. Des disparités régionales sont encore observées, notamment entre la Bretagne et l’Ile-de-France. Enfin, ces primes varient du simple au double entre un jeune conducteur et un conducteur expérimenté.

Des primes d’assurance auto en augmentation de 3,4%

Pour cette nouvelle édition du baromètre assurance auto LeLynx.fr, les primes augmentent une nouvelle fois entre 2017 et 2018, à hauteur de 3,4%. Ainsi, la prime moyenne nationale s’élève à 615€/an, soit une hausse de 20€ par rapport à l’année dernière.

Avec les annonces d’augmentation de plusieurs acteurs du marché de l’assurance auto, situées entre 3% et 5%, il est possible de projeter le montant des primes pour 2019. Elles pourraient donc s’élever en moyenne entre 633€/an et 646€/an.

Un grand écart entre les différentes régions

A l’image de la tendance observée lors du baromètre de l’assurance auto 2018, de fortes disparités persistent entre les différentes régions françaises :

  • Les Haut-de-France enregistrent la hausse la plus élevée : 4,4% par rapport à 2017 (615€/an) ;
  • La Bretagne, de son côté, reste la région où l’assurance auto reste la moins chère pour les automobilistes à 530€/an, en hausse de 2,9% ;
  • La région Ile-de-France demeure quant à elle la région la plus chère avec une prime moyenne de 682€/an, également en augmentation de 3,3%.

Pour le reste du classement, l’assurance auto pèse moins dans le budget des automobilistes issus des Pays-de-la Loire (540€/an), de Nouvelle-Aquitaine (550€/an) et d’Occitanie (565€/an). Parallèlement, d’autres régions restent dans le haut du classement, à l’image de la Provence-Alpes-Côte-D’Azur (656€/an) ou encore de l’Auvergne-Rhône-Alpes (616€/an).

Comment expliquer cette nouvelle hausse des primes ?

L’analyse d’Amina Walter, Directrice du développement et des partenariats chez LeLynx.fr :

« Différents facteurs expliquent la hausse des primes. Le coût des réparations des véhicules est le premier critère cité. En effet, la vente de véhicules neufs, dont les pièces et les équipements sont plus complexes et donc plus couteux, étaient en hausse de 4.7% en 2017. Autre phénomène, les indemnisations des personnes blessées lors des accidents de la route (+2% en 2017), qui pèsent de plus en plus lourd dans le budget des assureurs ».

232€ d’écart maximal entre les départements

Plus encore qu’entre les régions, de fortes disparités locales peuvent être également observées entre les départements, avec un écart de prix jusqu’à 232€/an entre la Seine-Saint-Denis à 731€/an et l’Aveyron à 499€/an.

La Seine-Saint-Denis reste le département où l’assurance auto est la plus chère de France, avec une moyenne de 731€/an, en hausse de 2,5% par rapport à l’année dernière. Mais paradoxalement cette augmentation est la plus faible de la région francilienne : Paris observe la hausse la plus forte, à hauteur de 4,3% (701€/an), le Val d’Oise +4,1% (689€/an) et le Val-de-Marne +3,7% (705€/an).

A l’inverse, la Bretagne n’a plus dans ses rangs de départements parmi les moins chers de France, alors que la moyenne régionale reste encore la plus abordable pour les assurés français. Avec des hausses respectives de +3,7% et +4,8%, le Morbihan et le Finistère quittent le haut du classement. Ils sont remplacés par l’Aveyron (499€/an), le Tarn (501€/an) et le Lot (503€/an), qui perd d’ailleurs sa première place avec une augmentation de +6,1% (474€/an en 2018).

L’assurance auto, toujours plus chère dans les grandes villes

La prime moyenne d’assurance auto dans les grandes agglomérations françaises est de 732€/an, soit 16% plus cher que dans le reste du pays. Un écart qui s’agrandit chaque année (+13% en 2017) et pèse toujours plus lourd dans le budget des automobilistes de ces grandes villes.

Direction le Sud où Marseille (784€/an) reste une nouvelle fois la ville la plus chère de France mais avec un chiffre en hausse de +3,7% par rapport à l’année dernière. De l’autre côté du classement, statut quo également où Nantes (585€/an) demeure la ville la moins chère, même si la prime est en augmentation de +1,9%.

Fait marquant, les primes d’assurance auto sont d’ailleurs en hausse dans les 10 plus grandes villes de France. La tendance est d’autant plus marquée pour les villes de Lyon (713€/an) et Toulouse (638€/an), avec des hausses respectives de +6,4% et +6,2%.

Des variations du simple au double en fonction de l’expérience au volant

Enfin, la prime moyenne d’assurance auto pour les jeunes conducteurs (moins de 25 ans) est de 993€/an en 2018, un chiffre assez stable par rapport à l’année précédente (+0,9%). Cependant, ce tarif représente plus du double que ce paient les conducteurs expérimentés de plus de 50 ans (436€) du fait de leur inexpérience au volant.

Ainsi, plus vous vieillissez, moins la prime d’assurance auto pèse sur le budget alloué à sa voiture. Si les plus jeunes paient très cher, la tendance s’estompe au fur et à mesure du temps. Les moins de 35 ans paient en moyenne 757€/an (+2,2% par rapport à 2017) et les 35-50 ans, 495€/an (+3,6%).

Cet article vous a-t-il été utile ?