Baromètre 2018 de l’assurance auto : des primes à la hausse sur l’ensemble de la France

Julien Prioux - mis à jour le

Étude LeLynx.fr – Avec 595€/an au niveau national, les primes annuelles d’assurance auto ont subi une augmentation de +2,6% en 2017. Toutes les régions ne sont pas affectées de la même manière par cette hausse : si les disparités subsistent, elles se resserrent. Décryptage des raisons derrière ces variations de primes d’assurance auto.

Assurance auto : une augmentation de +2,6% des primes

Premier baromètre LeLynx.fr s’intéressant aux évolutions des primes d’assurance auto dans le temps, cette étude met en exergue une hausse de +2,6% des primes entre 2016 et 2017, soit une augmentation de 15€. La prime moyenne nationale s’élève ainsi à 595€/an.

Les annonces d’augmentation de 2% à 3% des primes d’assurance auto pour 2018 effectuées par différents acteurs du marché permettent de réaliser une projection établissant la prime moyenne entre 607€/an et 613€/an sur l’année à venir.

Jusqu’à 28% d’écart entre les régions

En dépit des hausses de tarif observées, les disparités entre les régions de France observée à l’occasion du baromètre de l’assurance auto 2017 subsistent, bien qu’elles tendent à se réduire :

  • Ainsi, la Bretagne (515€/an) conserve sa position de région la plus avantageuse pour les automobilistes bien qu’elle subisse une hausse de +4,8% par rapport à l’année précédente. Il s’agit de la variation la plus importante à l’échelle du pays.
  • Si l’Île-de-France (660€/an) se trouve une fois de plus en tête des régions où l’assurance auto coûte le plus cher. La hausse de prime reste cependant faible avec +0,5% d’augmentation par rapport à 2016, faisant de l’Ile-de-France la région la plus chère mais la plus stable.

L’écart entre ces deux régions reste tout de même important mais baisse de -3 points pour s’établir à 28%.

Les régions Pays-de-la-Loire (529€/an), Nouvelle-Aquitaine (537€/an) et Occitanie (547€/an) se positionnent de nouveau en bas de classement, l’assurance auto pesant ainsi moins dans le budget auto de leurs automobilistes. A l’inverse, les régions Provence-Alpes-Côte-D’azur (636€/an) et Corse (598€/an) suivent l’Île-de-France dans le haut du classement.

Comment expliquer cette hausse des primes d’assurance auto ?

L’analyse de Martin Coriat, Directeur Général de LeLynx.fr :

« L’augmentation des primes d’assurance auto n’est pas une réelle surprise : en moyenne depuis 15 ans, les assureurs ont augmenté leurs primes de 2 à 3% chaque année. Ces évolutions projettent une hausse similaire pour 2018, à hauteur de 2 à 3%. En 2018, la moyenne nationale devrait ainsi dépasser les 600€. Les principales raisons avancées par les assureurs pour gonfler les primes reviennent elles-aussi d’ailleurs d’année en année. Avec un record des ventes de voitures neuves en 2017, les coûts des réparations sont plus élevés sur des véhicules plus chers. Autre phénomène, l’augmentation du nombre de blessés sur les routes (+2% en 2017), avec des sinistres corporels qui coûtent plus chers à indemniser. Les assureurs répercutent alors ces coûts d’indemnisation sur leurs tarifs. »

Des disparités en Île-de-France et Bretagne

Le niveau de granularité des départements permet d’observer plus en détail les disparités entre les régions de France, notamment les deux extrêmes que sont l’Île-de-France et la Bretagne.

Ainsi, la Seine-Saint-Denis conserve sa place au classement des zones où l’assurance auto est la plus chère en France, avec une moyenne record de 713€/an, en légère baisse (-1,8%) par rapport à l’année dernière. Les départements d’Île-de-France ne sont pour autant pas tous sur un pied d’égalité en matière d’assurance auto : Paris (672€/an) affiche une hausse de +3%, la plus importante de la région, là où les départements de l’Essonne (656€/an) et du Val-d’Oise (662€/an) profitent d’une baisse respective de -0,5% et -0,2%.

La Bretagne rassemble quant à elles des départements parmi les moins chers de France pour les assurés. Le Morbihan (514€/an) perd la place du département le moins cher dans le classement régional à cause d’une hausse de +7,5%. Cette position est récupérée par les Côtes-d’Armor (505€/an) avec une hausse d’uniquement +3%, faisant d’elles le 8ème département le moins cher de France. La 1ère place étant tenue par le département du Lot (474€/an), de la région Occitanie.

L’assurance auto toujours chère dans les grandes villes

En matière d’assurance auto, les agglomérations concentrant la plus grande partie de la population coûtent plus cher. La moyenne des primes pour les 10 plus grandes villes de France est de 672€/an, soit 13% de plus que dans le reste de la France.

Marseille (756€/an) conserve sa position de ville la plus chère avec une faible hausse (+0,1%) par rapport à l’année précédente. A l’autre bout du classement, Nantes (574€/an) reste la ville où l’assurance auto est la plus avantageuse malgré une hausse de +3,4% par rapport à 2016.

C’est à Nice (693€/an) où l’augmentation de la prime d’assurance auto est la plus marquée, avec +5,6%, tandis que Lille (647€/an) est la seule grande ville du classement où l’assurance coûte moins cher. Une variation qui reste légère avec -0,5% par rapport à 2016.

Cet article vous a-t-il été utile ?