Contrats collectifs : hausse du nombre de souscriptions

 

Depuis la généralisation de la complémentaire santé, effective le 1er janvier 2016, de nombreuses entreprises ont dû souscrire un contrat collectif pour leurs salariés. Si certaines ont anticipé l’application de la loi, les souscriptions restent toujours importantes début 2016.

Complémentaire santé obligatoire

600 000 entreprises ne proposaient aucune mutuelle santé à leurs équipes avant l’instauration de la loi, début janvier 2016.

La loi sur la généralisation de la complémentaire santé oblige les entreprises à proposer une couverture santé minimale à leurs salariés depuis le début de l’année. Pour les complémentaires santé, qui tirent 44 % de leurs revenus des contrats collectifs, les demandes de renseignement et de souscription ont fortement augmenté fin 2015 et début 2016.

SwissLife Prévoyance et Santé a annoncé avoir conclu 10 000 contrats sur le seul mois de décembre 2015. L’assureur prévoyait environ 20 000 contrats de mutuelles d’entreprise générés par la loi ANI. Cette tendance s’est poursuivie  les premiers mois de l’année. En effet, l’absence de sanctions formelles en cas de manquement à la mise en place d’une mutuelle santé n’a pas incité toutes les entreprises à s’équiper avant le 1er janvier.

« Nous accueillons actuellement 200 à 300 nouvelles entreprises par semaine » estime Jean-Louis Mercier, directeur général adjoint développement et service aux adhérents d’Harmonie Mutuelle. Les demandes de renseignement ont augmenté de 200 % à 300 % chez les principaux acteurs du secteur. Harmonie Mutuelle a développé la dématérialisation des souscriptions pour faire face à cette hausse d’activité, qui représente aujourd’hui 30 % des nouvelles adhésions.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres