Mutuelle obligatoire : 6 % des salariés convaincus de bénéficier d’une meilleure couverture

Salariés satisfaits

Cmonassurance, courtier en assurance de personnes dont la mutuelle d’entreprise, dévoile les résultats de son enquête menée auprès de 441 Français. Réalisée du 4 au 15 décembre 2015, l’enquête révèle l’opinion des salariés face au dispositif de mutuelle collective, rendu obligatoire dans toutes les entreprises au 1er janvier 2016.

Le bien-fondé de la mesure discuté

L’enquête a permis de recueillir de nombreux avis positifs de la part des personnes interrogées sur le dispositif. On note que « l’universalité » de la mesure est fortement appréciée, car elle permet de faire bénéficier tous les actifs d’un minimum de remboursements. Viennent ensuite les commentaires sur la bonne utilité du dispositif, son avantage pour les plus démunis (comme les personnes disposant d’un petit salaire), son aspect « positif » pour les salariés et les économies réalisées. Enfin, les sondés notent l’avancée sociale et la meilleure couverture des salariés en dernier lieu.

Panier de soins minimalA contrario, les sondés soulignent de nombreux points négatifs engendrés par la mesure, comme par exemple : la contrainte et le coût qui pèsent sur l’entreprise, l’absence de choix du salarié (assureur, niveau de garantie…), un minimum du panier de soins trop faibles à leurs yeux, le double emploi pour certains foyers déjà équipés (pour les couples, par exemple) ainsi que le désavantage pour les personnes qui bénéficient déjà d’une complémentaire santé intéressante.

Des salariés sans illusion

Parmi les salariés concernés par la mise en place d’une mutuelle obligatoire au sein de leur entreprise, 6 % seulement sont convaincus de bénéficier d’une meilleure couverture. 1 salarié sur 3 pense que cette mesure ne permettra pas d’économiser sur son budget santé. Les sondés sont ainsi conscients qu’une partie de leurs dépenses liées aux frais de santé restera à leur charge, dans le cas où leur employeur souscrit le panier de soins minimal.

Une bonne connaissance du dispositif grâce aux médias

En décembre 2015, 9 personnes interrogées sur 10 étaient au courant de la généralisation de la mutuelle à tous les salariés au 1er janvier 2016. La première source d’information sur le sujet est très clairement les médias (presse, télévision, radio, internet) à 77 %, suivie de l’employeur à 29 %.

Plus de 4 salariés sur 10 ont bien compris que les objectifs de l’ANI (Accord national interprofessionnel) sont doubles :

  • Extension de l’assurance complémentaire santé à l’ensemble des salariés ;
  • Instauration d’un panier de soins sur lequel seront basés les remboursements.

Une application peu claire

Contrat d'apprentissageMais difficile de s’y retrouver dans la multiplicité des contrats concernés. Seuls deux tiers des personnes interrogées considèrent que les salariés en CDD sont concernés par le dispositif. Par ailleurs, ils sont moins d’1 sur 2 à considérer que les contrats d’intérim et d’apprentissage profiteront de la mesure.

Etude proposée par cmonassurance

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres