Focus sur l’assurance multirisque des commerçants

Multirisque-commerçants

Qu’ils soient épiciers ou coiffeurs, charcutiers ou vendeurs de prêt-à-porter, les commerçants ont un point commun : leurs locaux et leurs marchandises sont particulièrement exposés aux risques de casse, de vol ou encore de vandalisme. L’assurance multirisque (bien que non obligatoire) est la solution pour couvrir l’ensemble de ces dommages potentiels.

LeLynx.fr, comparateur d’assurances multirisques professionnelles, s’est penché sur les garanties spécifiques proposées aux commerçants.

Multirisque commerçants

Les dommages causés aux biens

L’assurance multirisque des commerçants a pour objet de couvrir l’ensemble des dommages causés aux biens de l’entrepreneur, qu’ils soient sa propriété, en location, ou confiés par les clients :

  • les bien immobiliers (locaux de l’entreprise, installations eau-électricité-chauffage, revêtements, chambres froides…) ;
  • les biens mobiliers (meubles, instruments, machines, comptoirs, matériel informatique, appareillages, marchandises, fonds et valeurs…).

Néanmoins, entre un boulanger et un antiquaire, les besoins en termes d’assurance sont très variables. Les assureurs proposent donc un panel de garanties adaptées aux besoins de chaque commerçant, en fonction de son statut d’occupant, de son statut professionnel, de la destination des locaux (professionnels ou mixtes avec une habitation), de la surface du commerce, de la nature des marchandises et du matériel, des contrats de biens existant (bail, sous-traitance, leasing…), de l’environnement du commerce et de son système de sécurité.

Les garanties proposées dans le cadre d’une assurance multirisque concernent généralement les risques d’incendies, explosions, foudre, dégâts des eaux, catastrophes naturelles et événements climatiques (il est possible de contracter une garantie contre les dommages causés par le poids de la neige sur le toit), vols, vandalisme, bris de machines, bris de glaces (y compris des vitrines et devantures), attentats, émeutes et mouvements populaires.

Les dommages causés aux tiers

L’assurance multirisque des commerçants comporte aussi des garanties qui couvrent les dommages causés aux tiers. Ainsi, en fonction de son statut et de son activité, le commerçant peut choisir de contracter l’une ou plusieurs de ces assurances de Responsabilités Civiles (RC) :

  • la RC occupation des locaux, automatiquement incluse (incendies et dégâts des eaux causés aux voisins, au propriétaire ou locataire et aux tiers) ;
  • la RC exploitation (accidents causés aux tiers, y compris aux clients, par le commerçant, l’un de ses employés ou l’un de ses biens) ;
  • la RC professionnelle (dommages causés par les produits après leur livraison) ;
  • la RC employeur (dommages matériels et corporels causés aux personnels du commerce, lorsqu’ils ne sont pas couverts par la législation sur les accidents du travail).

Par ailleurs, l’assurance de protection juridique, généralement proposée dans le cadre d’une multirisque professionnelle, permet de décharger le commerçant des démarches administratives et juridiques en cas de litige lié à son activité. La protection juridique peut inclure diverses garanties (défense pénale et recours, champs d’intervention fiscal, social…), qu’il convient de choisir en fonction de ses besoins.

 

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres