En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

5G : les fréquences seront attribuées dès juin 2020

Le président de l’Arcep, Sébastien Soriano, a annoncé le calendrier du lancement de la technologie 5G, avec des premières offres de box internet en juillet 2020.

5g 4g

Cette année sera celle de la 5G. En avril, les enchères pour la 5G auront lieu, suivies par l’attribution effective des fréquences dès le mois de juin. Cela permettra de lancer les tout premiers forfaits 5G au cœur de l’été, en juillet. Cet agenda de déploiement a été communiqué au journal Le Monde par Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse.

« Il est normal et sain que ces attributions fassent l’objet de débats, a déclaré Sébastien Soriano. Le spectre est la propriété des Français. Il y a eu des allers-retours, mais il faut relativiser. » Les attributions des fréquences 3G et 4G avaient elles aussi provoqué de vives discussions entre les fournisseurs d’accès internet. La 5G inquiète la population, notamment pour son empreinte carbone dangereuse.

Les meilleurs forfaits internet + mobile
Lire l'article

Quid des mutualisations de réseau ?

Le président de l’Arcep veut réussir le déploiement de la 5G et éviter les écueils de la 4G dans certaines régions. Peut-on envisager une mutualisation des réseaux entre les différents opérateurs ? Il n’y est pas opposé : « Les bonnes mutualisations sont celles en zones rurales, les mauvaises sont celles qui vont restreindre la concurrence ». Au final, il avertit que ce nouveau marché « va nécessiter plus de régulation ».

Lors de son entretien au Monde, Sébastien Soriano a aussi évoqué les avancées de la fibre optique. Il espère la construction de plus de 4 millions de prises en 2020. Ce qui serait un grand pas pour parachever l’essentiel du déploiement national. « Nous allons en parallèle nous pencher sur l’extinction du réseau cuivre », explique le dirigeant de l’Arcep.