En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

SIM Swap : SFR, Orange et Bouygues alliés contre la fraude

Après le piratage du patron de Twitter, les trois opérateurs français se sont unis pour améliorer la sécurité des utilisateurs sur internet.

Début septembre, le fondateur et PDG de Twitter, Jack Dorsey, a été victime d’une fraude à la carte SIM, aussi appelé fraude SIM Swap. Cette technique consiste à obtenir une nouvelle carte SIM d’un numéro déjà attribué à quelqu’un. Une fois la carte activée, le pirate pourra accéder aux réseaux sociaux et aux comptes bancaires de la personne qui, elle, n’aura plus accès à son téléphone.

La fraude à la carte SIM, utilisée dans le monde entier, est encore très peu répandue en France. Cependant, les fournisseurs d’accès internet, qui protègent déjà bien leurs abonnés, veulent renforcer la sécurité. Bouygues Telecom, SFR et Orange ont ainsi décidé de se réunir pour mieux lutter contre les pirates.

Sécuriser l’authentification par SMS

Cette alliance défensive est coordonnée par l’Association française pour le développement des services et usages multimédias multi-opérateurs, dont ne fait pas partie Free. L’objectif est de trouver un moyen d’informer les sites utilisant les méthodes d’authentification par SMS qu’un changement de carte SIM vient d’être opéré récemment.

Les clients des offres internet + mobile se verront ainsi proposer une autre méthode d’authentification, ce qui empêchera les pirates d’accéder à leurs comptes. Depuis le 14 septembre, un nouveau système d’authentification que celui par SMS est en déploiement. Le but est de remplacer ce dispositif friable par un dispositif totalement sécurisé.