En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Vers la mise en place d’un capteur pour mesurer le débit des box internet ?

L’Autorité de régulation des télécoms, l’Arcep, a annoncé jeudi le lancement d’un nouveau dispositif afin de réguler la mesure du débit de votre offre internet. Une des idées avancées est d’équiper les box d’un capteur.

« Pour améliorer la qualité de service d’internet, encore faut-il pouvoir la mesurer ». C’est de ce constat qu’est parti l’Arcep pour communiquer la mise en place de mesures afin d’assurer une bonne mesure du débit des box internet. Un moyen d’aider les consommateurs à mieux comprendre les offres du marché et faire le bon choix.

Ainsi, les fournisseurs d’accès à internet (FAI) devront implanter une « API » (ou « Interface de programmation applicative »), c’est-à-dire une application rassemblant toutes les informations sur le boîtier. L’objectif est ici de pouvoir calculer précisément le débit internet entre la box et le FAI et entre la box et les appareils connectés.

Une « bonne conduite » sur le calcul des débits

Cette nouveauté intervient alors que le régulateur avait noté de grosses différences entre les différents sites permettant de mesurer son débit internet et celui affiché dans les contrats. En effet, ces différents acteurs n’utilisent pas les mêmes critères, modifiant sans cesse les résultats à différents moments de la journée.

Parallèlement, l’Arcep a développé un « code de bonne conduite » afin de tester au mieux la qualité de service. Mis en place il y a 6 mois, 6 sites ont aujourd’hui adhéré à cette charte pour assurer plus de transparence et de qualité dans leurs estimations de débit internet. Ce code devrait d’ailleurs être élargi dans les prochaines semaines aux tests de débit des réseaux mobiles.