En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Tout savoir sur le parcours de soins coordonnés

  • Plus de 300 devis mutuelle santé gratuits
  • Des remboursements adaptés à vos besoins
Obtenez des devis pour votre assurance :
Comparez les tarifs mutuelles santé :
Comparer
Comparer

Qu’est-ce que le parcours soins coordonnés ? Quels sont les consultations ou autres actes médicaux qui rentrent dans le parcours des soins coordonnés, et quels sont ceux qui sont hors du parcours des soins ?

Le choix du médecin traitant : un dossier médical personnalisé

Depuis la loi sur l’assurance santé d’août 2004, chaque personne de plus de 16 ans affiliée à un régime de la sécurité sociale, doit choisir un médecin traitant. Vous êtes libre de choisir le médecin que vous souhaitez, généraliste ou spécialiste. En constituant votre dossier médical, le médecin traitant vous assure un véritable suivi de votre état de santé et, c’est lui qui organise votre parcours de soins.

Il peut ainsi vous orienter vers d’autres médecins, dans 4 cas prévus par le parcours de soins coordonnés :

  • la demande d’avis ponctuel : votre médecin traitant recherche l’avis d’un médecin correspondant sur une question donnée. C’est au médecin traitant de s’assurer que vous respectez bien les prescriptions faites par son confrère.
  • la nécessité de soins répétés : le médecin correspondant demande l’avis de plusieurs spécialistes pour le traitement de la même pathologie. Ces différentes consultations sont programmées par le plan de soins. Celui-ci est déterminé par le médecin traitant, en collaboration avec le médecin correspondant. Pour les personnes atteintes d’affection de longue durée, un protocole de soins est établi, ce qui leur permet d’accéder aux médecins spécialistes sans avoir à passer, à chaque fois, par le médecin traitant.
  • la séquence de soins nécessitant un ou plusieurs intervenants: le médecin correspondant a besoin de faire appel à d’autres confrères pour traiter la pathologie. Dans ce cas, la séquence de soin est définie avec le médecin traitant et le médecin correspondant, et elle permet au malade de s’adresser directement aux spécialistes.
  • Le médecin traitant s’adresse à un généraliste : ceci peut bien sûr être le cas si vous avez choisi un spécialiste comme médecin traitant, il peut avoir besoin de l’avis d’un généraliste.

Une condition pour de meilleurs remboursements en assurance santé

Vous le savez, en France, l’assurance santé obligatoire est l’assurance maladie. Ainsi, la sécurité sociale impose à chaque assuré de choisir et de déclarer un médecin traitant.

Depuis le 1er juillet 2005, si l’assuré n’a pas communiqué le nom de son médecin traitant à sa caisse de sécurité sociale, il est moins bien remboursé.

En effet, en déclarant un médecin traitant et donc en respectant le parcours de soins coordonnés, la sécurité sociale prend en charge 70% des dépenses de santé, contre 60% voire moins pour ceux qui n’auraient pas déclaré de médecin.

Les consultations chez certains spécialistes ne nécessitent pas de passer par le médecin traitant. Il s’agit des gynécologues, ophtalmologistes, dentistes, pédiatres et psychiatres.