En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Remboursement des masques : un sénateur lance une pétition

Le sénateur de l’Essonne, Olivier Léonhardt, demande que l’Assurance maladie et les mutuelles santé puissent rembourser les masques pour tous les Français.

masque ffp2 remboursement

Depuis le discours du Premier ministre, on tient pour sûr l’obligation du port du masque dans les transports en commun et certains lieux de vie. Cette mesure pose la question du prix des masques et la difficulté pour certains de s’en procurer. Le sénateur Olivier Léonhardt (DVG), élu dans l’Essonne, vient de lancer une pétition en ligne pour obtenir le remboursement des masques par l’Assurance maladie et pour tout le monde.

Dans Le Parisien, le sénateur explique son point de vue : « Pourquoi le masque, qui est aujourd’hui le seul rempart que nous ayons trouvé (…) ne serait pas remboursé ? Pour certaines personnes, acheter un masque 5€, c’est une folie. » Olivier Léonhardt souhaite que les personnes modestes, mais aussi tous les Français, puissent bénéficier de ce remboursement. « C’est une question d’égalité d’accès à la santé », affirme-t-il dans sa pétition.

Encadrement des prix

La lettre ouverte demande ainsi que l’Assurance maladie et les complémentaires santé soient mises à contribution pour soulager les Français. Cependant, l’élu de l’Essonne requiert un minimum de régulation du marché des masques pour éviter de voir les prix gonfler : « Il faut que cela soit encadré, surtout lorsque l’on sait que la fabrication d’un masque coûte en moyenne 80 centimes d’euros. »

Le journal Essonne Actu rappelle que le département du sénateur est particulièrement touché : 400 décès dans les hôpitaux, mais surtout 490 décès dans les Ehpad. A l’heure où est écrit cet article, la pétition recueillait 560 signataires sur le site Change.org. Reste à savoir quelle suite donnera le ministre de la Santé, Olivier Véran, à qui cette pétition est adressée.