Santé : l’importance du dépistage pour détecter le glaucome

La semaine mondiale de la prévention du glaucome a lieu du 12 au 16 mars. Pour l’occasion, l’Unadev rappelle l’importance du dépistage et les conséquences de cette pathologie sur la santé.

examen ophtalmo

A l’occasion de la semaine mondiale du glaucome, l’Unadev (Union nationale des aveugles et déficients visuels) lance une nouvelle campagne de prévention. Le but : sensibiliser le public sur la nécessité du dépistage.

La maladie ne se manifestant pas par des symptômes forts, le dépistage auprès de spécialistes est nécessaire, notamment à partir de 40 ans. Si les ophtalmologistes sont à même de diagnostiquer des cas de glaucome, l’Unadev propose également des examens à Paris pendant cette semaine dédiée :

  • Mesure de la tension intraoculaire ;
  • Mesure de l’épaisseur de la cornée ;
  • Photo du fond de l’œil ;
  • Champ visuel.

Autant d’examens indolores et gratuits qui seront également proposés en province jusqu’en juin 2018.

Le glaucome en chiffres

En France, 1 million de personnes sont atteintes d’un glaucome, mais la moitié l’ignore. Cette maladie constitue la 2ème cause de cécité totale dans le monde et la 1ère en Europe. Elle survient le plus souvent à partir de 40 ans, mais sa fréquence augmente considérablement avec l’âge, et atteint les 10% passé 80 ans.

Pour rappel, le glaucome est une pathologie qui entraine une détérioration lente du nerf optique, des troubles de la vue et une perte progressive du champ visuel. Elle peut même engendrer une cécité totale si elle n’est pas traitée à temps.