Santé : 7 Français sur 10 ont déjà renoncé aux soins au moins une fois

Le renoncement aux soins touche 70% de la population. En cause, des délais d’attente trop longs, la difficulté à trouver un médecin, ou encore des difficultés financières.

soins medecin

L’accès aux soins n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire en France. La Fondation April a publié une étude « Les Français et le renoncement aux soins », réalisée en partenariat avec l’institut BVA. Principal enseignement : 7 Français sur 10 ont déjà renoncé à se soigner au moins une fois. Les principales raisons citées sont les suivantes :

  • Des délais d’attente trop longs (51%) ;
  • L’impossibilité de trouver un médecin le soir, le week-end ou pendant les vacances (39%) ;
  • Le refus des médecins de prendre de nouveaux patients (38%).

Le manque de moyen financier est également une raison évoquée par 33% des sondés pour justifier le renoncement aux soins, notamment par les jeunes et les personnes sans mutuelle santé. Ces personnes évoquent notamment un reste à charge trop élevé (84%) ou l’impossibilité d’avancer les frais (73%).

Qui sont les Français les plus touchés ?

D’après l’étude, le renoncement aux soins touche tout particulièrement 3 catégories de la population : les ruraux (55%) à cause des délais d’attente trop longs, les étudiants (49%) et les salariés d’entreprises de taille moyenne (25%), notamment à cause de complémentaires santé insuffisantes.

De manière générale, les Français renoncent en priorité aux soins dentaires (31%), à la médecine générale (31%) et aux soins d’optique (25%). Pour faire face à leurs difficultés, ils sont 11% à se rendre directement aux urgences, 10% à demander conseil à leur pharmacien, 9% à consulter un autre médecin et 2% à avoir recours à la télémédecine.