En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Zopiclone et alcool : peut-on les associer ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Réalisez 423€ d'économies en moyenne* !

La Zopiclone est un médicament utilisé pour lutter contre les insomnies et les troubles du sommeil. Il faut faire attention quand on mélange ce sédatif hypnotique avec de l’alcool car cette association a des effets sur votre santé.

Prendre alcool et Zopiclone en même temps

Selon la Base de données publique des médicaments, il faut éviter toute association d’alcool pendant le traitement à base de Zopiclone. Pourquoi ? Le service du ministère de la Santé explique que consommer de l’alcool ou un autre médicament contenant de l’alcool en parallèle de la Zopiclone peut amener à « une difficulté à coordonner certains mouvements (altération des fonctions psychomotrices) et une diminution de la capacité à conduire »

La Zopiclone, est-ce dangereux pour la santé ?
Lire l'article

La notice d’utilisation de la Zopiclone est d’ailleurs formelle à ce propos : « La consommation d’alcool est fortement déconseillée pendant la durée du traitement ». Les effets indésirables sont tous augmentés par la prise d’alcool.

Astuce Malynx !

Si vous prenez de la Zopiclone, c’est que vous avez des troubles du sommeil. Dans ce cas, la caféine comme l’alcool sont de toute manière vos ennemis. En effet, leur impact sur les coupures nocturnes, les insomnies et les difficultés à s’endormir est extrêmement important. Mieux vaut s’en passer.

Alcoolisme et dépendance à la Zopiclone

La Zopiclone est un médicament puissant qui contient des risques d’addiction assez élevés. Ce danger est amplifié lorsqu’on a des antécédents de dépendance à l’alcool ou une consommation régulière. Ainsi, si vous avez déjà eu des accoutumances médicamenteuses, ou des abus d’alcool, discutez-en avec votre médecin ou un professionnel de santé qui saura le prendre en compte dans la prescription de Zopiclone.

Le réseau PIC (Psychiatrie Information Communication) alerte ainsi sur son site internet : « La prise d’alcool est contre-indiquée, surtout en début de traitement car elle peut entraîner une somnolence excessive, augmenter les effets indésirables, le mal-être et l’angoisse. Par la suite, une consommation très modérée est possible. »

Cet article vous a-t-il été utile ?